Soins de santé - Les syndicats ont fixé un plan d'action progressif, jusqu'à une journée de grève nationale

10/09/13 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Trends-Tendances

(Belga) La CNE s'est réunie mardi, au lendemain d'une réunion de la commission paritaire des soins de santé qui n'a pas vu d'avancées dans les négociations sectorielles, et a fixé, en front commun avec le SETCa, un plan d'action progressif pour ces prochaines semaines, plan d'action qui doit aboutir à une journée de grève nationale début octobre, a-t-on appris mardi après-midi auprès d'Yves Hellendorff, secrétaire national CNE.

Des discussions sont en cours depuis des mois entre les syndicats et différentes fédérations patronales des soins de santé, notamment sur le dossier des formations, des crédit-temps et des prépensions. Une réunion s'est déroulée lundi soir en commission paritaire, mais elle n'a pas permis d'ouvertures et le blocage reste total, a indiqué Yves Hellendorff. Le SETCa s'est réuni lundi soir pour déterminer un plan d'action. De son côté, la CNE s'est réunie ce mardi afin de fixer, en front commun avec le syndicat socialiste, ce plan d'action progressif. Il prévoit, ces trois prochaines semaines, la tenue d'assemblées et la distribution de tracts dans les institutions de soins, des actions ciblées dans certaines fédérations patronales du secteur et enfin des premières actions de grève dans des institutions ciblées dans chaque province. Ce plan d'action progressif aboutira à la tenue d'une journée de grève nationale début octobre, soit le mardi 1er soit le mardi 8, en front commun donc avec le SETCa mais également le syndicat néerlandophone LBC. Le syndicat flamand doit se réunir la semaine prochaine, la date définitive sera fixée ensuite, a précisé le secrétaire national CNE. La journée de grève nationale se tiendra quoi qu'il en soit quelques jours avant la prochaine réunion de la commission paritaire, prévue le 14 octobre. (Belga)

Nos partenaires