Saint-Gobain Sekurit Auvelais - Les manifestants ont quitté le rond-point de la Basse-Sambre

26/03/13 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Trends-Tendances

(Belga) La centaine de manifestants de Saint-Gobain Sekurit Auvelais rassemblés au rond-point de la Basse-Sambre (Sambreville), près de la E42, ont quitté les lieux mardi vers 10h00. Lundi, la direction de l'entreprise avait annoncé son intention de fermer le site d'Auvelais : 263 emplois sont menacés. Les travailleurs ont entamé mardi matin une grève de 24 heures.

Saint-Gobain Sekurit Auvelais - Les manifestants ont quitté le rond-point de la Basse-Sambre

"Nous sommes satisfaits de l'action. Environ 80% des travailleurs de Sekurit étaient présents. Comme toujours, il y a eu quelques mécontents. Mais la plupart des conducteurs soutenaient notre action", a indiqué Dino Dibartolo, délégué CSC. En front commun FGTB-CSC, les premiers manifestants étaient arrivés sur place vers 5h00 du matin et ont bloqué le rond-point, créant d'importants embarras de circulation. "C'est une réussite. Et les délégations se reverront prochainement, mercredi ou jeudi, afin de déterminer nos prochaines actions. Nous voudrions mener une action à l'adresse du monde politique peut-être d'ici la fin de semaine", a ajouté Dino Dibartolo. Le travail devrait reprendre sur le site de Saint-Gobain Sekurit Auvelais mercredi à 6h00. Dans un communiqué, la direction a invoqué la "profonde dégradation du marché automobile en Europe", avec une chute des immatriculations de voitures neuves de 24% en cinq ans, pour expliquer sa volonté de fermeture du site d'Auvelais. Le prochain rendez-vous entre direction et syndicats aura lieu le 16 avril prochain. (PVO)

Nos partenaires