Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

18/01/12 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Pourquoi la Google TV ne débarque pas (encore) chez nous

Tout le monde connaît Google mais Google TV doit encore acquérir ses lettres de noblesse.

Tout le monde connaît Google mais Google TV doit encore acquérir ses lettres de noblesse. Sony a été le premier fabricant à lancer sa Google TV l'an dernier. Hélas pour le fabricant japonais, le succès commercial n'a pas été au rendez-vous. Pourtant, deux fabricants coréens de télévision, Samsung et LG, se lancent à leur tour dans un partenariat avec Google.

A priori, l'échec de Sony ne les a pas refroidis. Si LG se lance dans cette aventure, c'est parce que, selon Le Figaro, il pense que Google TV lui permettra de bénéficier d'un grand nombre d'applications disponibles sous Android pour smartphones ou tablettes. Des applications facilement adaptables au format de la télévision. Autrement dit, la Google TV que lance LG depuis une semaine devrait réunir le meilleur des deux mondes, celui de Google et celui de la télévision. En tout cas, c'est le pari de LG.

La seule frustration pour les accros de technologie, du moins en Europe, est qu'il faudra attendre que cette Google TV connaisse le succès aux Etats-Unis avant de pouvoir en bénéficier chez nous. Pourquoi donc ? Après tout, le marché européen est aussi grand, si ce n'est plus que le marché américain...

La question est pertinente. Si la Google TV ne verra pas tout de suite le jour en Europe, c'est parce qu'à l'inverse des Etats-Unis, nous ne formons pas un seul marché. Il faut négocier pays par pays, ce qui prend un temps fou. Raison pour laquelle la Google TV est d'abord lancée aux Etats-Unis.

Le pari de LG et de ses concurrents ne sera pas simple à relever, quoi qu'il arrive. Les chaînes de télévision sont très réticentes à fournir des programmes à la Google TV : elles ont peur de perdre la maîtrise de leurs contenus et, surtout, de voir Google mettre la main sur la publicité, comme il l'a fait pour la presse écrite.

Le Net a déjà mis à mal le marché de la musique et donc du CD, et a tué une partie de la presse écrite. La télévision résiste encore... mais pour combien de temps ?

Nos partenaires