Lire la chronique de Thierry Afschrift
Lire la chronique de Thierry Afschrift
Professeur ordinaire à l'Université libre de Bruxelles.
Opinion

23/11/16 à 15:00 - Mise à jour à 15:01

"Un nouvel instrument de la surveillance de masse bientôt en vigueur"

Le projet de loi créant un registre national des passagers a été approuvé en Commission de la Chambre et devrait l'être prochainement en séance plénière. Il s'agit certes de la transposition d'une directive européenne en droit belge, mais le gouvernement belge n'a rien fait pour s'opposer à celle-ci, et il utilise les prérogatives que lui octroie la directive pour lui donner la portée la plus étendue possible.

Concrètement, dès l'entrée en vigueur de la loi, tous les transporteurs de passagers internationaux, depuis la Belgique et vers elle, au niveau européen et au-delà, devront communiquer automatiquement à l'autorité policière 19 données concernant tous leurs passagers, dont l'identité, le poids des bagages, le mode de réservation, la carte de crédit utilisée, les personnes accompagnant le voyageur, notamment. Cela concernera non seulement les transports aériens, mais aussi les transports par voie maritime, ferroviaire ou par autocar.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires