"Un compromis historique pour l'histoire sociale de Belgique"

05/07/13 à 17:56 - Mise à jour à 17:56

Source: Trends-Tendances

Le compromis dégagé vendredi matin entre syndicats, représentants des employeurs et la ministre de l'Emploi Monica De Coninck (sp.a) sur l'harmonisation des statuts ouvriers-employés est historique pour l'histoire sociale de la Belgique, a déclaré vendredi Pierre-Alain De Smedt, président de la fédération des entreprises de Belgique (FEB) et du Groupe des 10.

"L'objectif était de résoudre la question dans un dossier qui datait de 27ans et l'essentiel était de montrer qu'un accord pouvait être trouvé", a souligné Pierre-Alain De Smedt.

Le président de la FEB, qui a rappelé qu'un accord avait failli être trouvé il y a deux ans, a mis en avant le fait que le compromis avait été dégagé "ensemble". Il a toutefois avoué qu'il était "moyennement optimiste" sur les capacités à aboutir à un accord.

Pour le président du groupe des 10, le compromis a été obtenu "à la belge" et donc qu'il contient des éléments satisfaisants et insatisfaisants. Il a rappelé que toutes les instances doivent encore se prononcer sur le projet. "Il y a encore du travail, mais j'ai confiance en la capacité d'aboutir", a-t-il conclu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires