Seul le Danemark a une pression fiscale plus élevée que la Belgique

17/12/13 à 15:10 - Mise à jour à 15:10

Source: Trends-Tendances

Seul le Danemark connaissait en 2012 une pression fiscale plus élevée que la Belgique, ressort-il des dernières statistiques des recettes publiques publiées mardi par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Seul le Danemark a une pression fiscale plus élevée que la Belgique

© Thinkstock

L'année dernière, le Danemark avait le ratio impôts-PIB le plus élevé parmi les pays de l'OCDE (48%), suivi de la Belgique et de la France (45,3%), selon des chiffres provisoires. En 2011, le total des recettes fiscales atteignait encore 44,1% en Belgique pour 43,6% en 2010, 43,1% en 2009 et 43,6% en 2007.

La charge fiscale moyenne pour les pays de l'OCDE s'élevait en 2012 à 34,6%, en hausse de 0,5%. "Cette évolution a fait suite à des hausses de 0,2 et 0,3 point de pourcentage en 2010 et 2011, inversant la baisse observée sur la période 2007-2009, où la charge fiscale était revenue de 35% à 33,6%. Ce taux est encore inférieur au tout dernier pic de 2007, lorsque le rapport des recettes fiscales au PIB s'établissait en moyenne à 35%", constate l'OCDE dans un communiqué.

Entre 2011 et 2012, les hausses les plus marquées de la pression fiscale ont été observées en Hongrie (1,8 point) et en Grèce (1,6 point). Au nombre des autres pays où le ratio impôts-PIB a augmenté sensiblement entre 2011 et 2012 figurent l'Italie, la Nouvelle-Zélande (1,4 point), ainsi que la Belgique, la France et l'Islande (1,2 point). La plus forte baisse a été enregistrée en Israël, où le taux est tombé de 32,6 % à 31,6%. Au Portugal et au Royaume-Uni, la diminution a été de 0,5 point.

Enfin, la progression aux États-Unis, où le taux est passé de 24% du PIB en 2011 à 24,3% en 2012, a été plus faible que dans l'ensemble de la zone de l'OCDE.

Nos partenaires