Pour Steven Vanackere, notre fiscalité est trop fragmentée

22/02/13 à 06:49 - Mise à jour à 06:49

Source: Trends-Tendances

Le ministre fédéral des Finances Steven Vanackere (CD&V) a qualifié jeudi la fiscalité dans notre pays de "trop fragmentée". Il veut établir un agenda de simplifications d'ici au printemps de cette année.

Pour Steven Vanackere, notre fiscalité est trop fragmentée

© Belga

Lors de l'inauguration de l'Antwerp Tax Academy à l'université d'Anvers (Universiteit Antwerpen), Steven Vanackere a plaidé pour une grande réforme fiscale. Il a déclaré que notre pays était champion en matière de déductions fiscales. "Dans notre pays, celles-ci s'élèvent jusqu'à 6% du produit intérieur brut, alors qu'elles atteignent 2% aux Pays-Bas et 3% en Allemagne."

Steven Vanackere a averti qu'il ne faut pas trop utiliser la fiscalité pour des questions non fiscales. "La fiscalité dans notre pays est trop fragmentée", a-t-il affirmé.

Dans le cadre de la réforme des impôts, Steven Vanackere a demandé à son administration de lui faire des propositions de simplifications. "J'en ai ai reçu tout un paquet, que j'ai transmises au Conseil supérieur des Finances."

Le ministre veut avoir mis en place pour le printemps un agenda des simplifications. Les partis pourront alors donner leur avis sur la question.

La parafiscalité doit également être simplifiée, a-t-il estimé.

En savoir plus sur:

Nos partenaires