Plusieurs entreprises belges ont tiré parti du régime fiscal condamné par l'UE

27/01/16 à 06:55 - Mise à jour à 06:54

Source: Belga

Omega Pharma, Proximus, Ontex ou encore le groupe Kinepolis sont les entreprises belges qui auraient profité du régime fiscal d'exonération des bénéfices excédentaires déclaré illégal par la Commission européenne il y a deux semaines, rapportent mardi L'Echo et Le Soir.

Plusieurs entreprises belges ont tiré parti du régime fiscal condamné par l'UE

© iStockPhoto

Début janvier, la Commission européenne sommait la Belgique de récupérer quelque 700 millions d'euros auprès de 35 entreprises multinationales ayant bénéficié du régime "Excess profit rulings, déclaré illégal.

Des grands noms figurant sur cette liste d'entreprises avaient déjà été publiés dans la presse, comme AB Inbev, Proximus, ou le Suédois Atlas Copco.

Cette fois la liste s'allonge de quelques autres sociétés belges dont Ontex, actif dans des produits d'hygiène jetables pour les enfants et les adultes, avec un bénéfice excédentaire de 31,4 millions d'euros en 2011-2016, mais aussi Omega Pharma Internationa (bénéfice excédentaire de 2,9 millions), ou encore le groupe Kinepolis (bénéfice excédentaire de 12,3 millions en 2012-2016), rapporte L'Echo.

En savoir plus sur:

Nos partenaires