Onem : 417.250 chômeurs indemnisés en 2012

21/03/13 à 18:44 - Mise à jour à 18:44

Source: Trends-Tendances

L'Onem a versé des allocations à 417.250 chômeurs complets indemnisés demandeurs d'emploi (CCI-DE) en moyenne par mois en 2012, soit 1,1% de moins qu'en 2011, a révélé jeudi l'Office national de l'emploi lors d'une conférence de presse.

Onem : 417.250 chômeurs indemnisés en 2012

© Montage Belga/PG

La baisse de 1,1% par rapport à 2011 est influencée par la prolongation du stage d'insertion pour les jeunes demandeurs d'emploi. Sans cette modification, le nombre de CCI-DE serait resté plus ou moins au même niveau, selon l'Onem.

Une stabilisation "plus atteinte depuis longtemps. C'est donc un bon résultat étant donné la mauvaise conjoncture. De plus, nous avons effectué beaucoup de réformes durant l'année 2012" en raison de modifications de 37 lois et arrêtés, soit 800.000 dossiers à revoir, souligne Georges Carlens, administrateur général de l'institution.

Le chômage temporaire est néanmoins reparti à la hausse (+14% par rapport à l'année précédente), passant à 40.962 unités. Les causes principales sont la situation économique ainsi que les intempéries. Le chômage temporaire a particulièrement augmenté dans le secteur de la construction de machines (+50%), du transport et de la communication (+21%) et du service aux entreprises (+19%). Ce système "a de nouveau joué son rôle d'amortisseur pour 51.566 entreprises et 431.357 travailleurs différents", détaille l'Onem.

Le chômage de longue durée a quant à lui diminué de 1,8% (de 1 à 2 ans) et de 3,3% (plus de deux ans), contrairement à celui de courte durée (moins d'un an) qui a augmenté (+2,3%).

Le nombre de chômeurs âgés dispensés et ceux avec complément d'entreprise ont également diminué en 2012, respectivement de 7,2% et de 3,5%. "L'évolution dans ces groupes est influencée par des entrées moins nombreuses mais plus encore par des sorties plus importantes vers le régime de pension", précise l'Office national.

Au total, environ 272.000 personnes ont bénéficié d'une interruption de carrière en 2012, dont 32% d'hommes et 68% de femmes. La Flandre (70%) a par ailleurs davantage recours à ce système que la Wallonie (25%), laissant à Bruxelles les 5 derniers pour cent.

L'Onem a compté au total près de 1,3 million d'allocataires en 2012 (-0,8% par rapport à 2011), et l'allocation de chômage mensuelle moyenne pour les CCI-DE s'est élevée à 932,68 euros par mois en 2012 (+3,7% par rapport à 2011, principalement imputable à l'indexation).

De plus, la diminution du chômage a uniquement concerné les femmes (-2,6%, et -11% par rapport à 2007) alors que les hommes ont connu une légère augmentation (+0,2%, et +5,5% par rapport à 2007). "Les hommes sont plus largement représentés dans le secteur industriel qui connaît des difficultés", explique l'administrateur général.

Globalement, le chômage est resté stable à Bruxelles, et a diminué en Flandre (-0,8%) et en Wallonie (-1,7%). "L'évolution est favorable en Région wallonne, mais le chômage y reste toujours plus important", insiste Georges Carlens.

Par ailleurs, le taux de chômage en Belgique est nettement moindre que dans le reste de l'Europe. Sur les 27 pays de l'UE, la Belgique (7,4%) se situe en huitième position, soit bien en deçà de la moyenne européenne (10,7%), grâce à une certaine stabilisation des chiffres belges.

Toutefois, "les perspectives pour 2013 ne sont pas bonnes mais il y a tout de même des éléments positifs, notamment le départ à la retraite de la génération baby boom", a conclu Georges Carlens. L'Onem s'attend à enregistrer 13.000 chômeurs en plus cette année.

En savoir plus sur:

Nos partenaires