"Les taxes sur l'énergie tuent l'industrie belge !"

10/02/12 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Trends-Tendances

"Si je devais choisir entre la baisse des prix de l'énergie ou la baisse des coûts salariaux, je choisirais la première !" La petite phrase est de Julien De Wilde, président de Nyrstar et Agfa-Gevaert, interrogé par nos confrères de Canal Z.

"Les taxes sur l'énergie tuent l'industrie belge !"

Le coût de l'énergie pèse comme un boulet autour du cou de l'industrie, assèneJulien De Wilde, président de Nyrstar et Agfa-Gevaert, dans l'émission Z-Talk Goossens de nos confrères de Canal Z/Kanaal Z. Si le prix de l'énergie flambe à ce point, c'est tout simplement, selon lui, en raison des taxes qui sont perçues.

"En France, vous payez, pour une usine comparable à celle de Nyrstar à Bâle, 200.000 euros de taxes par an, pointe-t-il. Aux Pays-Bas, aucune taxe n'est perçue. En Belgique, nous payons 10 millions d'euros de taxes sur l'énergie... 10 millions d'euros !"

Il est donc grand temps que les gouvernements réduisent toutes les formes de taxes sur l'énergie, telles que les certificats verts, estime Julien De Wilde, qui ajoute qu'Electrabel peut lui aussi baisser ses tarifs. Car nous payons, en Belgique, au producteur d'électricité 8 % de plus qu'aux Pays-Bas. "Ce sont les impôts qui nous tuent ! Si je devais choisir entre une baisse des prix de l'énergie et une baisse des coûts salariaux, je choisirais la première. Nous couvrirons bien ces coûts salariaux avec une meilleure productivité."

Trends.be

Nos partenaires