Les prix énergétiques baissent et l'alimentaire augmente

02/08/13 à 13:13 - Mise à jour à 13:13

Source: Trends-Tendances

Si les produits énergétiques ont apporté une contribution négative à l'inflation totale de 0,6 point de pourcentage au dernier trimestre, tandis que les prix des produits alimentaires continuent de croître plus vite en Belgique que dans les pays voisins.

Les prix énergétiques baissent et l'alimentaire augmente

© Belga

Les produits énergétiques (électricité, gaz, carburants et mazout de chauffage) ont apporté une contribution négative à l'inflation totale de 0,6 point de pourcentage au dernier trimestre, contre une contribution négative de 0,3 point de pourcentage au premier trimestre 2013, ressort-il vendredi du deuxième rapport trimestriel 2013 de l'Observatoire des prix. Au deuxième trimestre 2013, l'inflation totale s'est de nouveau légèrement ralentie pour s'établir à 1,2% en moyenne (contre 1,4% au premier trimestre 2013).

Les prix énergétiques ont, eux, baissé d'en moyenne 5,4% entre le deuxième trimestre 2013 et celui de 2012. Les cours du pétrole brut ont fléchi au dernier trimestre d'environ 7% par rapport à l'année précédente, de sorte que la diminution des prix en glissement annuel pour les carburants (de 5,5% au deuxième trimestre 2013) et le mazout de chauffage (de 7,7%) était plus prononcée.

Au trimestre sous revue, les prix de l'électricité étaient moins élevés de 0,8% qu'au trimestre correspondant en 2012. La forte diminution en glissement annuel de la composante énergie (de 8,1 %) a été partiellement anéantie par une augmentation des tarifs de réseau (+5,5 %). Enfin, le gaz naturel coûtait au trimestre sous revue 9,2% de moins qu'un an plus tôt, suite à une forte diminution de la composante énergie (de 15,3%), tandis que les tarifs de réseau sont restés relativement stables.

Les prix des produits alimentaires continuent de croître Les prix des produits alimentaires continuent de croître plus vite en Belgique que dans les pays voisins, selon l'Observatoire des prix. Au deuxième trimestre 2013, l'inflation totale s'est de nouveau légèrement ralentie pour s'établir à 1,2% en moyenne (contre 1,4% au premier trimestre 2013), précise toutefois l'Observatoire. Les principaux pays voisins (Allemagne, France et Pays-Bas) ont également connu une baisse de l'inflation totale (de 1,7% en moyenne au premier trimestre 2013 à 1,4% au deuxième trimestre 2013).

Les prix à la consommation des produits alimentaires transformés ont grimpé de 3,4% en moyenne entre le deuxième trimestre 2012 et celui de 2013, indique-t-on dans le rapport. Par rapport aux deux trimestres précédents, l'inflation est restée pratiquement au même niveau.

Dans les principaux pays voisins, le rythme de progression des prix pour les produits alimentaires transformés (2,0% en moyenne) était beaucoup plus faible qu'en Belgique. Outre les catégories pain et céréales (3,7% en Belgique contre 1,7% en moyenne chez nos trois voisins), sucre et chocolat (4,5% contre 1,1%), la catégorie vin (5,0% contre 2,2%) a également livré au cours du trimestre passé une importante contribution à l'écart d'inflation en défaveur de la Belgique pour ce groupe de produits.

Nos partenaires