Les pays du G20 prêts à agir pour stabiliser les marchés

08/08/11 à 10:05 - Mise à jour à 10:05

Source: Trends-Tendances

Les pays du G20 ont déclaré lundi être prêts à agir de concert pour stabiliser les marchés financiers et protéger la croissance, dans un communiqué conjoint. Le communiqué a été publié par la Corée du Sud après les nettes baisses enregistrées par les Bourses asiatiques lundi.

Les pays du G20 prêts à agir pour stabiliser les marchés

© Reuters

Les Etats membres vont rester en contact rapproché au cours des prochaines semaines et agir de manière à "assurer la stabilité financière et des liquidités sur les marchés financiers", indiquent-ils.

Les ministres des Finances et les gouverneurs des banques centrales des 20 pays les plus riches de la planète se sont engagés à "prendre toutes les initiatives nécessaires de manière coordonnée afin de soutenir la stabilité financière et d'encourager une croissance économique plus forte, dans un esprit de coopéraion et de confiance".

Les bourses asiatiques ont fortement baissé lundi et les premières clôtures étaient toutes dans le rouge: -2,18% pour Tokyo, -3,78% pour Shanghai, -3,82% pour Séoul et -2,90% pour Sydney.

Le G7 prêt à contrer les mouvements excessifs des changes

Les pays du G7 se sont entendus lundi pour coopérer afin d'éviter les mouvements excessifs sur le marché des changes, a indiqué à la presse le ministre japonais des Finances. Les ministre des Finances et gouverneurs de banques centrales du G7 se sont entretenus pour coopérer afin de contrer des mouvements trop brusques sur les places financières, en raison des problèmes d'endettement de pays européens et de la dégradation de la note des Etats-Unis par l'agence Standard & Poor's, a expliqué Yoshihiko Noda.

Il a également assuré que les sept nations les plus riches (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Canada, France, Allemagne, Japon, Italie) avaient discuté en particulier des problèmes d'endettement de nations européennes. Noda a par ailleurs insisté sur le fait que le Japon maintenait sa confiance dans les bons du Trésor américain.
La crise de la dette, touchant les deux côtés de l'Atlantique, a pris un tour nouveau, après la décision de l'agence d'évaluation financière Standard & Poor's (S&P) de retirer vendredi aux Etats-Unis la prestigieuse note "AAA", dont jouissent les émetteurs d'obligations les plus fiables.

S&P a abaissé la note du pays d'un cran à "AA+", invoquant "des risques politiques" liés à l'énorme dette publique américaine, qui dépasse 14.500 milliards de dollars.

"Nous continuons de considérer les bons du Trésor américain comme un produit très attractif", a expliqué Yoshihiko Noda, lors d'une conférence de presse.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires