Les gendarmes boursiers renforcent leur coopération internationale

25/05/10 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

Source: Trends-Tendances

L'OICV, qui regroupe les régulateurs des principales Bourses mondiales, a publié mardi une série de recommandations devant permettre aux régulateurs nationaux de mieux coopérer. L'objectif est sans ambiguïté : les aider "à détecter de potentiels fauteurs de troubles".

Les gendarmes boursiers renforcent leur coopération internationale

© Belga

L'Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV), qui regroupe les régulateurs des principales Bourses mondiales (et notamment notre CBFA), a publié mardi une série de recommandations devant permettre aux régulateurs nationaux de mieux coopérer. "L'objectif de ces principes est d'assister les régulateurs au moment de déterminer la meilleure forme de coopération possible (...) et de souligner les points critiques sur lesquels les régulateurs devraient s'entendre", peut-on lire dans un communiqué de l'OICV.

"Les régulateurs peuvent tirer bénéfice d'un partage des informations (...), vu que cela peut aider (...) à détecter de potentiels fauteurs de troubles", ont complété deux responsables de l'OICV, Kathleen Casey, directrice du comité technique, et Jean-Pierre Jouyet, président de l'AMF, le gendarme français de la Bourse.

Parmi les "principes généraux sur la coopération", l'OICV recommande de partager l'information, notamment sur les entités très grandes, dites "systémiques", ou encore de s'allier pour l'analyse des risques. Les régulateurs "devraient coopérer au jour le jour et instaurer une routine de supervision des entités internationalement actives", estime l'OICV, qui préconise également que les demandes des régulateurs à leurs homologues soient clairement motivées.

L'OICV procède notamment, en ce moment, à un réexamen total des infrastructures des marchés financiers, conjointement avec les banques centrales.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires