Les 5 menaces qui planent sur l'économie mondiale

27/06/11 à 12:29 - Mise à jour à 12:29

Source: Trends-Tendances

Pandémie, cyber-attaque visant une infrastructure critique, crise financière, conflit socioéconomique et tempête géomagnétique : tels sont les cinq fléaux qui menacent le monde. Dans un nouveau rapport, l'OCDE les analyse et livre ses conseils aux autorités.

Les 5 menaces qui planent sur l'économie mondiale

© Bloomberg

Il est probable que l'économie mondiale connaîtra des chocs majeurs plus fréquents, qui auront de plus graves conséquences pour l'économie et la société, prévient un nouveau rapport de l'OCDE.

"Les retombées économiques d'événements comme la crise financière ou une pandémie potentielle s'amplifieront en raison de l'imbrication croissante de l'économie mondiale et de la rapidité avec laquelle les personnes, les biens et les données se déplacent", estime ainsi l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Son rapport, intitulé Les futurs chocs mondiaux, analyse cinq risques majeurs potentiels pour les années à venir : une pandémie, une cyber-attaque visant une infrastructure critique, une crise financière, un conflit socioéconomique et une tempête géomagnétique.

Améliorer le la coopération et la coordination internationales pour faire face aux prochains chocs mondiaux

La menace croissante d'une pandémie a été illustrée par l'épidémie de SRAS en 2002, qui s'est rapidement propagée de Hong Kong au monde entier à mesure que des voyageurs étaient contaminés par le virus et rentraient dans leur pays, rappelle l'OCDE. Le nombre croissant de mégapoles très peuplées, notamment en Asie, exacerbe ce risque, en particulier dans des villes comme Dacca, Manille et New Delhi, grandes plaques tournantes pour les voyages d'affaires, le tourisme et les migrations.

"De nouveaux antibiotiques sont absolument nécessaires pour faire face à l'apparition de bactéries résistantes aux médicaments, indique le rapport de l'organisation. Des incitations fiscales et une accélération de la délivrance des brevets pourraient encourager les entreprises à investir, étant donné le coût élevé de la mise au point de nouveaux antibiotiques."

Le rapport de l'OCDE décrit aussi comment les feux de friches qui ont détruit un cinquième de la récolte de blé de la Russie en 2010 ont provoqué une envolée des prix sur les marchés alimentaires mondiaux, déclenchant finalement des conflits sociaux au Moyen-Orient. Il montre de quelle manière la réaction des autorités russes à un risque de pénurie alimentaire - à savoir l'interdiction des exportations, mesure qui a été critiquée - s'est combinée avec des inondations en Australie et au Canada pour engendrer des hausses de prix dans le monde entier. Les spécialistes reconnaissent aujourd'hui que le niveau élevé des prix alimentaires a servi de déclencheur aux mouvements de protestation qui se sont répandus au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

"Si les grandes catastrophes peuvent servir de point de repère pour planifier l'action publique, des chocs mondiaux auront des conséquences beaucoup plus dramatiques, conclut l'OCDE. Ils nécessiteront de nouvelles approches reposant sur une amélioration de la coopération et de la coordination internationales."

Les 5 conseils de l'OCDE aux responsables des politiques publiques

1) Redoubler d'efforts pour acquérir et partager des données et mettre au point plusieurs modèles de simulation afin de mieux anticiper et évaluer les chocs potentiels.

2) Accroître les ressources affectées à la surveillance et au suivi des risques et aux systèmes d'alerte rapide.

3) Adopter une approche coordonnée au plan international permettant de réduire ou de lever les menaces avant qu'elles ne se propagent dans le monde entier.

4) Renforcer la coopération internationale et les incitations pour promouvoir la diversité des systèmes critiques.

5) Intensifier les partenariats faisant intervenir de multiples parties prenantes, le partage d'informations, les consultations, le développement des capacités, les tests de résilience et les exercices de sécurité.

Trends.be

Nos partenaires