"Le fisc est renforcé mais les Finances se vident !"

20/01/12 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Trends-Tendances

"L'opinion publique doit savoir que les Finances continuent à se vider de leurs effectifs", alerte la Centrale chrétienne des services publics. Et ce ne sont pas les 276 agents embauchés au sein de l'ex-ISI qui changeront la donne, prévient le syndicat.

"Le fisc est renforcé mais les Finances se vident !"

© Image Globe/Benoît Vanzeveren

Le manque de personnel se fait de plus et plus cruellement ressentir au sein du service public fédéral des Finances dans son ensemble, selon la Centrale chrétienne des services publics, qui estime que l'engagement annoncé de 276 agents dans les rangs de l'Inspection spéciale des impôts, dont De Standaard s'est fait l'écho jeudi, ne pourra compenser que partiellement la diminution de fait des effectifs.

Pour le syndicat chrétien, "il n'y pas de sens à renforcer la lutte contre la fraude alors que l'on n'est pas en mesure de garantir les simples contrôles".

"L'opinion publique doit savoir que les Finances continuent à se vider de leurs effectifs !"

L'ACV/CCSP ne s'élève en rien contre l'engagement de près de 300 agents chargés de lutter contre la fraude, mais il met en garde contre l'image tronquée que l'on pourrait se faire des effets réels de cette mesure : "L'opinion publique doit savoir que les Finances continuent malgré cela à se vider de leurs effectifs !"

En raison du vieillissement des effectifs, quelque 1.000 fonctionnaires quitteront cette année le département, explique le syndicat. "Tout en haut, on a décrété que trois personnes sur cinq seulement pourront être remplacées, ce qui nous laisse avec moins de personnel à la fin de l'année, en dépit des engagements à l'ISI", souligne Marc Nijs, secrétaire de l'ACV.

Il prend à cet égard l'exemple du manque d'effectifs disponibles pour poursuivre les contribuables qui ne renvoient pas de déclaration, des sociétés qui ne risquent alors qu'une amende d'un montant forfaitaire. Pour Marc Nijs, "la prévention de la fraude est la meilleure manière de lutter contre la fraude".

Le syndicat chrétien craint enfin que la situation ne s'améliore guère après les décisions qui seront prises lors du contrôle budgétaire et qui devraient, d'ici la fin de l'année, réduire davantage les rangs des effectifs au sein des Finances.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires