La perte des allocations familiales au Luxembourg coûterait cher à la Belgique

02/09/10 à 15:08 - Mise à jour à 15:08

Source: Trends-Tendances

Une loi, qui sera d'application dès le 1er octobre, supprime, pour tous les travailleurs luxembourgeois, les allocations familiales dès que l'enfant a atteint l'âge de 18 ans. Or, les mesures compensatoires prévues par le gouvernement luxembourgeois ne visent que les résidents du pays...

La perte des allocations familiales au Luxembourg coûterait cher à la Belgique

© Thinkstock

Selon une extrapolation de l'OGBL, la Confédération syndicale indépendante du Luxembourg, le retour des travailleurs frontaliers au Grand-Duché de Luxembourg sous le régime des allocations familiales dans leur pays correspondrait à une dépense supplémentaire de 2.670.000 euros pour l'Etat belge.

Une manifestation contre cette loi de suppression des allocations familiales sera organisée le 16 septembre prochain à Luxembourg-ville. Elle est organisée conjointement par les organismes syndicaux OGBL, LCGB, l'Aleba, la FNCTTFEL et le Syprolux.

Tous condamnent le projet de loi 6148, adopté le 13 juillet dernier par le gouvernement luxembourgeois, qui sera d'application dès le 1er octobre prochain. Cette loi supprime, pour tous les travailleurs luxembourgeois, les allocations familiales dès que l'enfant a atteint l'âge de 18 ans.

Les mesures compensatoires prévues par le gouvernement luxembourgeois ne visent que les résidents du pays. En Belgique, 37.000 résidents travaillent au Grand-Duché de Luxembourg, dont 27.000 sont domiciliés dans la province de Luxembourg. "Ce qui choque les frontaliers, c'est qu'il n'y ait pas de compensation pour eux, alors qu'ils paient leurs impôts et cotisent à la Sécurité sociale du Luxembourg", confie Jacques Delacollette, secrétaire centrale OGBL.

Comme mesure compensatoire, l'Etat luxembourgeois octroie une bourse d'étude de 6.000 euros, mais uniquement aux travailleurs qui résident sur le sol luxembourgeois. Pour un cycle complet d'études supérieures en Belgique, selon OGBL, la Communauté française dépense 50.000 euros par enfant.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires