La Belgique s'exporte bien

06/10/11 à 10:11 - Mise à jour à 10:11

Source: Trends-Tendances

Les dernières statistiques de la Banque nationale confirment la bonne tenue des exportations belges, en progression de 18,7 % sur un an.

La Belgique s'exporte bien

© Belga

Bonne nouvelle pour les exportations belges. Entre janvier et juin 2011, ces dernières ont progressé de 18,7 % par rapport au premier semestre 2010. La Flandre conforte sa position de leader, puisqu'elle pèse à elle seule 79,5 % des ventes belges à l'étranger. Au 30 juin, le compteur de la Banque nationale s'est arrêté à 94,7 milliards d'euros partis à l'extérieur du pays (transit de gaz naturel exclu), un résultat en progression 19,6 %. Si la capitale joue toujours le rôle du "Petit Poucet" avec sa participation de 2,3 % à l'effort belge (2,71 milliards), Bruxelles n'enregistre pas moins une belle performance : + 34,3 % entre le premier semestre 2011 et son homologue de 2010.

Du côté wallon, l'heure est aussi aux réjouissances. "Le résultat des six premiers mois de 2011 constitue pour le commerce wallon un record absolu en termes de valeur exportée", se félicite l'Awex, l'Agence wallonne à l'exportation et aux investissements étrangers. 21,77 milliards d'euros (+13,3 % sur un an), voilà un score qui dépasse le pic enregistré durant les six premiers mois de 2008 (20,5 milliards d'euros) et qui, par la même occasion, renoue avec les niveaux rencontrés avant l'éclatement de la crise financière.

"La poursuite de la hausse de nos exportations est en ligne avec la consolidation de la reprise économique mondiale, analyse l'Awex. Du moins jusqu'à la fin du deuxième trimestre : les problèmes de dette souveraine et de finance publique dans la zone euro et aux Etats-Unis ont un impact négatif sur la confiance des chefs d'entreprise et des consommateurs." Les performances belges n'ont pas à rougir de la comparaison avec celles de nos plus proches voisins : France (+ 10,3 %), Pays-Bas (+ 12,7 %) et Allemagne (+ 14,7 %).

L'Awex a pointé sa loupe sur la structure des exportations du sud du pays. L'Europe des 27 s'y taille la part du lion (77,4 %) mais se montre plus réservée en termes de croissance. Le taux de progression des entreprises wallonnes n'y est "que" de 11,7 %. Signalons tout de même le cas de la Bulgarie, où les chiffres ont bondi d'un impressionnant 63,1 %. Non, la vraie performance wallonne s'est jouée en dehors des frontières de l'Europe.

"La croissance exceptionnelle de 19,2 % de nos exportations sur les marchés extérieurs à l'Europe des 27 reflète sans ambigüité que les entreprises wallonnes furent très actives à la grande exportation." Le continent américain constitue la première cible, avec 9,3 % des exportations - une croissance modérée au Nord (+ 6,6 %) contre une véritable accélération au Sud (+ 69 %). L'Afrique, quant à elle, joue la carte des violents contrastes. Les chiffres en provenance de l'Afrique subsaharienne sont plutôt réjouissants (+ 30,8 %), tandis que l'agitation politique a véritablement plombé les performances wallonnes en Afrique du Nord, où le volume des exportations a bu la tasse (- 33,8 %). La Libye décroche la palme, avec un recul de 86,3 %.

Benoît Mathieu

En savoir plus sur:

Nos partenaires