Grèce : "Le référendum peut être gagné !" (Lamy)

02/11/11 à 11:02 - Mise à jour à 11:02

Source: Trends-Tendances

Contrairement au prix Nobel Paul Krugman, Pascal Lamy exprime une certaine confiance dans le résultat du référendum grec. Le patron de l'OMC n'en exclut pas pour autant la possibilité d'un effondrement de la zone euro.

Grèce : "Le référendum peut être gagné !" (Lamy)

© Bloomberg

Pascal Lamy, directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a assuré mercredi que le référendum décidé par le Premier ministre grec sur le plan d'aide à la Grèce pouvait déboucher sur un "oui" : "Ce que me disent mes copains grecs, c'est que ce référendum peut être gagné, a déclaré le socialiste français sur les ondes de France Inter. Les Grecs sont probablement capables d'apprécier que c'est ça ou quelque chose d'encore pire."

A ses yeux, une sortie de la Grèce de la zone euro et l'abandon de la monnaie commune serait "plus douloureux" pour les Grecs que les plans d'austérité successifs imposés au pays, en récession pour la quatrième année d'affilée : "En tant qu'expert, je n'ai aucun doute là-dessus. Politiquement, ce serait très mauvais pour cette région de l'Europe qui comporte la Grèce, la Turquie pas très loin. L'Europe a vraiment besoin de stabilité à ses frontières."

Pour autant, Pascal Lamy "trouve normal que le peuple se prononce". Ce n'est pas non plus dans "l'intérêt des créanciers de dealer avec un gouvernement" affaibli, qui risque d'être renversé et "de ne pas tenir ses engagements".

Quant à l'avenir de la zone euro, son effondrement n'est "pas une possibilité totalement exclue aujourd'hui", estime le patron de l'OMC, selon qui "la grande leçon qu'il faut tirer de cette crise" est la nécessité de faire "un pas supplémentaire vers une Europe fédérale sur le plan économique, budgétaire et fiscal".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires