Embargo russe : La Russie se tourne vers les pays d'Asie du Sud-Est

02/09/14 à 14:57 - Mise à jour à 03/09/14 à 16:11

La Thaïlande espère profiter de l'embargo russe sur les produits agroalimentaires pour livrer des vivres à la Russie. Moscou "a montré un grand intérêt à l'importation de vivres et produits agricoles en provenance de Thaïlande" après l'embargo, a indiqué le ministère du commerce au journal The Nation. La Russie a décrété le 7 août un embargo sur la plupart des produits alimentaires européens, en réaction aux sanctions prises à son encontre, relatives au conflit en Ukraine.

Embargo russe : La Russie se tourne vers les pays d'Asie du Sud-Est

© BELGAIMAGE

La Thaïlande est le plus important partenaire commercial de la Russie parmi les pays d'Asie du Sud-Est. Les échanges entre les deux pays ont représenté l'an dernier environ 3,5 milliards d'euros. Le ministre russe du Développement économique, Alexei Ulyukayev, a appelé mardi l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) à accroître les exportations vers la Russie pour combler les manques dus à l'embargo sur les produits agroalimentaires, rapporte l'agence russe Itar-TASS.

"Je voudrais attirer votre attention sur les opportunités pour les pays de l'ASEAN de fournir ce type de produits à la Russie, particulièrement des fruits et légumes frais", a-t-il déclaré. "Nous connaissons les hauts standards pour l'agriculture dans vos pays et nous sommes également demandeurs de noix, de boeuf, de porc et de volaille", a-t-il ajouté.

"Les investissements russes vers les Etats de l'ASEAN représentent aujourd'hui 1,6 milliard de dollars et pourraient être bien plus élevés." Les exportations de ces pays vers la Russie pourraient augmenter de 30 à 40% dans à court terme, selon des estimations.

L'ASEAN est une organisation économique, politique, économique et culturelle qui regroupe 10 pays d'Asie du Sud-Est.

Nos partenaires