Dette : l'UE appelle le reste du monde à renflouer le FMI

19/12/11 à 21:37 - Mise à jour à 21:37

Source: Trends-Tendances

Les pays de l'Union européenne ont lancé ce lundi un appel au reste du monde pour qu'il participe aussi au renflouement du Fonds monétaire international, afin de lui donner ensuite les moyens de soutenir la zone euro confrontée à la crise de la dette.

Dette : l'UE appelle le reste du monde à renflouer le FMI

© REUTERS

"L'Union européenne apprécierait que les membres du G20 (le forum des pays riches et émergents, ndlr) ainsi que d'autres pays membres du FMI financièrement solides soutiennent les efforts visant à préserver la stabilité financière mondiale en contribuant à augmenter les ressources du FMI", a indiqué le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker dans un communiqué.

Cet appel a été lancé à l'issue d'une conférence téléphonique des ministres européens des Finances visant à trouver les moyens de renforcer leur pare-feu financier contre la crise, via le Fonds monétaire international.

La zone euro va apporter 150 milliards au FMI

A cette occasion, les dix-sept pays de la zone euro ont confirmé vouloir "fournir 150 milliards d'euros supplémentaires" au FMI "sous forme de prêts bilatéraux", a souligné M. Juncker.

Ce chiffre avait été évoqué au dernier sommet des dirigeants européens des 8 et 9 décembre, ainsi que l'objectif global de parvenir à une enveloppe de 200 milliards d'euros en incluant les contributions d'autres pays de l'UE ne faisant pas partie de l'Union monétaire.

Problème: la Grande-Bretagne a campé lundi au cours de la réunion sur son refus de délier les cordons de sa bourse dans l'immédiat. Londres ne veut pas abonder pour la seule zone euro et n'est prête à envisager une nouvelle contribution au FMI que dans le cadre d'un effort international très large incluant les pays du G20.

Parmi les dix pays de l'Union européenne non membres de la zone euro, seuls quatre se sont fermement engagés lundi au cours de la réunion téléphonique à mettre la main au portefeuille: la République tchèque, la Suède, le Danemark et la Pologne.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires