Conflit commercial: la Chine va-t-elle viser Hollywood et la Corée du Nord?

20/06/18 à 14:08 - Mise à jour à 14:07

Source: Belga

Dans la surenchère qu'elle mène avec les Etats-Unis en matière de sanctions commerciales, la Chine dispose d'une variété de contre-attaques dont celles consistant à viser Hollywood ou à traîner les pieds dans le dossier nord-coréen, selon des experts.

Conflit commercial: la Chine va-t-elle viser Hollywood et la Corée du Nord?

© Getty Images

Les deux premières puissances économiques mondiales s'affrontent crescendo à coup de taxes douanières sur leurs importations de biens respectives.

Le président américain Donald Trump a envisagé lundi de porter à 450 milliards de dollars la valeur des produits chinois taxés -- soit la grande majorité des importations venues de Chine, si celle-ci "augmente à nouveau ses tarifs douaniers".

Pékin a crié au "chantage" mardi après ces dernières initiatives américaines et menacé de répliquer par des "mesures quantitatives et qualitatives" de rétorsion.

Mais avec seulement 130 milliards de dollars d'importations américaines l'an dernier, comment la Chine pourrait-elle bien riposter?

Pourquoi Pékin contre-attaque?

"Il doit y avoir une riposte car si vous ne le faites pas, vous perdez encore plus et c'est la guerre commerciale", souligne Yukon Huang, expert à la Fondation Carnegie pour la paix internationale.

"Les deux parties sont perdantes, mais en cas de non réaction, l'une seulement est alors perdante", prévient M. Huang.

D'autres pays gardent en mémoire l'exemple japonais, a-t-il souligné, faisant allusion au conflit commercial entre le Japon et les Etats-Unis qui n'a pris fin qu'après de gros efforts consentis par Tokyo. Des efforts qui ont entraîné le pays dans une longue récession qui a duré 20 ans. Le Japon avait accepté dans les années 1980 la mise en place de quotas sur les exportations vers les Etats-Unis, la réduction de ses taxes douanières sur les importations et une réévaluation du yen face au dollar.

Au-delà des droits de douane, quels autres moyens de réaction pour Pékin?

L'iPhone X, la voiture Buick Excelle, les cafés de Starbucks et les entrées de cinéma pour le film d'action de l'été avec Tom Cruise font partie des meilleures ventes en Chine et pourraient constituer des moyens de pression en cas de guerre commerciale complète, selon les experts.

Pékin a déjà usé d'une large variété de tactiques pour infliger des sanctions économiques.

L'an dernier, quand les frictions géopolitiques avec Séoul se sont intensifiées, Pékin a adopté une série de mesures contre les entreprises sud-coréennes.

Ainsi, le géant sud-coréen de la vente au détail Lotte a dû fermer une partie de ses magasins en Chine, où il a essuyé de lourdes pertes consécutives aux mesures de rétorsion chinoises après avoir fourni à Séoul un terrain de golf pour le déploiement du bouclier antimissile américain Thaad.

Pékin a également interdit les voyages organisés à destination de la Corée du Sud, prisée par les touristes chinois pour ses cosmétiques.

Et depuis le mois dernier, la viande de porc américaine et des automobiles fabriquées aux Etats-Unis sont dans le collimateur des douanes chinoises qui ont annoncé un renforcement des inspections sur ces produits.

"Une fois qu'elle aura épuisé toutes les mesures quantitatives, la Chine aura encore pléthore d'armes à utiliser", affirme l'économiste Andrew Polk dans une note.

Pékin pourrait-il mettre fin à la coopération avec la Corée du Nord?

La coopération entre la Chine et les Etats-Unis sur la Corée du Nord "va devenir très compliquée", observe Cheng Xiaohe, professeur en relations internationales à l'Université Renmin.

Dans sa quête d'une dénucléarisation de la Corée du Nord, Donald Trump a besoin du soutien de la Chine, mais une guerre commerciale pourrait modifier l'influence de Pékin dans ce dossier, explique M. Cheng.

Le dirigeant nord-coréen s'est rendu mardi en Chine, pour la 3e fois depuis mars, une semaine après le sommet historique avec le président Trump, illustrant les efforts de la Chine pour jouer "un rôle constructif" dans le dossier nucléaire.

Quelle tournure va prendre le différend commercial?

M. Huang évoque plusieurs phases dans la guerre commerciale, celles d'une hausse des prix, d'un changement de partenaires commerciaux, puis celle visant les sociétés de production cinématographiques et l'investissement.

L'étape finale d'une guerre commerciale prolongée va "affecter le taux de croissance économique dans des marges importantes" et conduire à un effondrement du commerce mondial, prévient M. Huang.

"Les tensions ne vont pas disparaître. Mais elles vont probablement s'aggraver avant de s'améliorer", selon lui.

Nos partenaires