BCE et BoE maintiennent leurs taux directeurs inchangés

04/02/10 à 14:06 - Mise à jour à 14:06

Source: Trends-Tendances

1 % pour la Banque centrale européenne, 0,5 % pour la Banque d'Angleterre : ces deux taux directeurs demeurent à leur niveau actuel. Le premier, baromètre du crédit dans les 16 pays de la monnaie unique, est à ce niveau historiquement bas depuis le mois de mai.

BCE et BoE maintiennent leurs taux directeurs inchangés

© Bloomberg

La Banque centrale européenne a laissé son principal taux d'intérêt directeur inchangé, à 1 %, a annoncé jeudi un de ses porte-parole, une décision largement attendue. Ce taux, baromètre du crédit dans les 16 pays de la monnaie unique, est à ce niveau historiquement bas depuis le mois de mai.

Jean-Claude Trichet, président de la BCE, doit tenir une conférence de presse à partir de 14 h 30, pour faire un point sur la conjoncture de la zone euro et ses perspectives. Le Français restera sans doute prudent en évoquant la reprise économique qui s'annonce laborieuse.

Pour ce jeudi, les analystes attendent surtout de nouveaux commentaires sur la crise grecque et plus généralement sur l'état des finances publiques dans la zone euro. Les marchés boursiers et l'euro restaient sous pression jeudi en raison des inquiétudes à ce sujet. La monnaie unique est descendue jusqu'à 1,3827 dollar, son plus bas niveau depuis juin 2009.

La Banque d'Angleterre maintient son taux directeur à 0,5 %

La Bank of England a maintenu elle aussi son taux directeur inchangé, à 0,5 %, et suspendu son programme de rachats d'actifs dont le montant de 200 milliards de livres avait été épuisé en janvier, à l'issue de sa réunion mensuelle de politique monétaire.

"Les rachats d'actifs effectués, ainsi que le niveau bas du taux directeur, devraient continuer à fournir un soutien important à l'économie (britannique) pour un certain temps", a indiqué le Comité de politique monétaire de la banque centrale britannique, dans un communiqué publié à l'issue de sa réunion mensuelle. La BoE a également précisé que "le Comité garderait l'ampleur du programme sous surveillance et d'autres achats pourraient avoir lieu, le cas échéant".

L'économie du Royaume-Uni a connu une croissance "lente" au quatrième trimestre de 2009, a commenté la Banque d'Angleterre

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires