Peter De Keyzer, économiste en chef, quitte BNP Paribas Fortis: "Il est temps d'écrire ma propre histoire"

27/05/16 à 12:45 - Mise à jour à 13:39

Source: Trends-Tendances

Peter De Keyzer, économiste en chef de BNP Paribas Fortis, fait un changement de carrière remarquable. Conjointement avec un ami, il lance une petite société de communication. "Il est temps d'écrire ma propre histoire."

Peter De Keyzer, économiste en chef, quitte BNP Paribas Fortis: "Il est temps d'écrire ma propre histoire"

© .

Peter De Keyzer (41) fait ses adieux au monde bancaire. Avec son complice Olivier Van Horenbeeck, spécialiste en relations publiques, il lance une petite entreprise de communication stratégique, Growth Inc. Selon le site web, l'offre consiste en conseils en communication, reputation management, lobbying et crisis management.

"Nous désirons être des catalyseurs de croissance par la communication", explique De Keyzer. "Les entreprises se trouvent aujourd'hui à l'intersection de la société, de la politique, de l'économie et de l'innovation. Par un conseil stratégique, nous désirons guider les entreprises par rapport à ces différents intérêts. Quelle est la meilleure approche ? Comment l'entreprise désire-t-elle être perçue ?"

Comment Growth Inc. va-t-elle se différencier de ses concurrents ? "Je sais comment on transmet une histoire", continue De Keyzer. "A la banque, j'ai donné des centaines de présentations par an. Mon livre Groei maakt gelukkig ('La croissance, source de bonheur') est le blue print pour Growth Inc. C'est un plaidoyer pour l'autonomie, l'innovation et l'esprit d'entreprise. Nous ne voulons pas seulement inculquer cela aux entreprises, mais aussi aux organisations de la société civile et aux autorités. "

Optimisme du progrès

Le relativement jeune De Keyzer fait donc ses adieux à une belle carrière bancaire. N'y aura-t-il pas des questions sur la motivation de son départ ? "Il était temps d'écrire ma propre histoire", dit De Keyzer. "Excepté Peter Vanden Houte chez ING Belgique, j'étais le dernier économiste en chef qui était encore en fonction. Les autres sont tous partis, comme Edwin De Boeck chez KBC ou Etienne de Callataÿ à la Banque Degroof."

Nos partenaires