Exclusif : nomination à 300.000 euros chez Charleroi Airport ?

22/09/10 à 15:07 - Mise à jour à 15:07

Source: Trends-Tendances

Selon nos sources, le consortium rassemblant les Italiens de Save et le Holding communal userait sans cesse de son droit de veto à la nomination de Jean-Jacques Cloquet, directeur ad interim de BSCA, au poste d'administrateur délégué.

Exclusif : nomination à 300.000 euros chez Charleroi Airport ?

© Belga

Pressenti depuis plusieurs semaines pour devenir le nouvel administrateur délégué de Charleroi Airport, Jean-Jacques Cloquet (actuel directeur ad interim) a vu passer deux réunions du conseil sans que la décision sur son sort soit entérinée.

Tout est pourtant en place pour acter sa nomination. Fin juin, le gouvernement wallon avait avalisé la désignation du directeur f.f. au poste d'administrateur délégué et les organes de gestion ont été constitués. Que signifie dès lors ce blocage ?

Selon nos sources, le consortium rassemblant les Italiens de Save et le Holding communal userait sans cesse de son droit de veto à la nomination de Jean-Jacques Cloquet. La raison ? Les partenaires italiens, bénéficiant d'un droit de regard sur les situations et nominations stratégiques, conditionneraient leur feu vert à la conclusion d'une convention leur offrant une contrepartie financière.

Si les administrateurs de l'aéroport carolo ont rejeté la proposition italienne de contracter une convention de service en dehors de la loi des marchés publics, Save est revenu avec une autre offre : le détachement, à Charleroi, de deux de ses cadres à temps partiel pour un montant annuel estimé entre 200.000 euros et 300.000 euros.

Face aux yeux hagards des administrateurs, Save aurait désormais réduit de moitié ses ambitions financières. Reste que cette proposition fait dire à certain que c'est "un contrat de sous-traitance déguisé".

Le prochain conseil d'administration pourra-t-il éviter un nouveau blocage ? Réponse ce jeudi 23 septembre.

Valéry Halloy

En savoir plus sur:

Nos partenaires