Manifestation nationale - "Sans ouverture du côté du gouvernement, je crains pour la paix sociale"

21/02/13 à 16:26 - Mise à jour à 16:26

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le président de la CGSLB, Jan Vercamst, espère qu'une ouverture aura lieu du côté du gouvernement dans le débat sur les salaires. "Si ce n'est pas le cas, je crains pour la paix sociale", a-t-il déclaré après une rencontre entre les syndicats et la ministre de l'Emploi, Monica De Coninck.

"La ministre a écouté nos demandes, mais n'a pas donné de réponses précises", ont indiqué les syndicats, qui estiment que la balle est désormais dans le camp du gouvernement. "Nous ne pourrons jamais accepter un gel des salaires. La liberté est nécessaire dans les négociations salariales", a estimé M. Vercamst. Le syndicaliste libéral n'a pas apprécié les déclarations du ministre des Pensions, Alexander De Croo (Open Vld). Ce dernier a en effet déclaré sur la VRT que le gouvernement ne laisserait pas les salaires augmenter. "Il prêche pour sa chapelle", a dénoncé Jan Vercamst. (WDM)

Nos partenaires