Les médecins demandent un label pour les appareils d'auto-mesure

28/11/14 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Les généralistes reçoivent de plus en plus de patients qui suivent leur santé à domicile. Ils peuvent le faire facilement grâce aux sept cents appareils d'auto-mesure disponibles sur le marché. Cependant, il est difficile de juger de la fiabilité de ces dispositifs. Aussi, des médecins néerlandais soulignent la nécessité d'instaurer un label ou une preuve de l'efficacité pour les appareils d'auto-mesure.

Les médecins demandent un label pour les appareils d'auto-mesure

© Thinkstock

À l'heure actuelle, les instruments de mesure médicaux réservés autrefois aux professionnels de la santé font leur entrée sur le marché des consommateurs. Ces appareils, qui permettent par exemple de mesurer le taux sanguin, le rythme cardiaque ou la saturation en oxygène, s'avèrent surtout utiles pour les patients atteints d'affections chroniques et aident à détecter les problèmes à temps. Les médecins interviewés pour l'étude ont indiqué que les patients sont capables de détecter certaines anomalies qui autrement auraient probablement été négligées. C'est très important pour le rythme cardiaque puisque les troubles cardiaques sont souvent difficiles à détecter.

Contribuer soi-même au traitement

Les appareils d'auto-mesure sont surtout intéressants pour les patients qui ont déjà une indication de leur santé. Ils doivent en effet se rendre moins fréquemment chez leur médecin alors que ce dernier peut tout de même suivre et éventuellement corriger le traitement à l'aide des données reçues. En cas de nouveaux troubles, les patients peuvent mieux les étayer et mieux informer le médecin. En outre, cette méthode permet aux patients de se sentir moins les marionnettes du système.

Cependant, même si les patients se sentent mieux grâce à ces données, elles peuvent également inquiéter les personnes en bonne santé. Des résultats erronés peuvent ainsi provoquer une hausse des visites médicales bien que de nombreux généralistes indiquent que c'est déjà le cas, puisque beaucoup de patients cherchent leurs symptômes sur Google avant de contacter leur médecin.

Un label pour l'efficacité et l'utilité

Il est très difficile pour les généralistes de vérifier la fiabilité de ces instruments d'auto-mesure. Comme il n'y a pas de directives, il est primordial d'instaurer un label fourni par une instance indépendante. Contrairement aux appareils destinés aux professionnels de la santé, les instruments d'auto-mesure peuvent être mis sur le marché sans marquage CE. Un appareil homologué permettrait de faire davantage confiance aux données et faciliterait le travail des généralistes.

Barbara Vandenbussche

En savoir plus sur:

Nos partenaires