Les commerçants wallons ont une perception pessimiste de leur métier, selon l'UCM

21/08/13 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Source: Trends-Tendances

(Belga) Les commerçants indépendants wallons ont le sentiment que le secteur est menacé (62%) ou en péril (22%) et que le panier moyen du consommateur est en baisse (51%), comme la fréquentation des commerces par les clients (40%), a indiqué Carol Dannevoye, conseillère économique de l'Union des Classes Moyennes (UCM), mercredi lors d'une conférence de presse à Namur à propos du "Vadémécum du commerce indépendant" qui en dresse l'état des lieux.

"La majorité des commerçants ont toutefois une meilleure vision de leur propre commerce. Il y a un côté protectionniste. Les plus optimistes restent les jeunes et les starters qui sont plus dynamiques", ajoute Carol Dannevoye. Quelque 96% des commerçants ont mis en place des actions, comme des formations, la création d'un site web ou l'aménagement du magasin, ou ont l'intention de le faire. "Il s'agit plus souvent d'une intention. Car le prix trop élevé est un frein", constate-t-on à l'UCM. Selon les indépendants, leurs atouts sont la qualité, la réputation et l'expertise tandis que leurs faiblesses sont exogènes, comme le stationnement. Huit commerçants sur dix n'ont pas l'intention de développer l'e-commerce. "Selon eux, la vente en ligne, impersonnelle, va à l'encontre de leur activité basée sur le service", explique Carol Dannevoye. L'UCM recommande aux commerçants de connaître davantage la concurrence et de mieux s'entourer lors du lancement du magasin, notamment. Pour cette enquête qualitative et quantitative, 500 commerçants wallons ont été interrogés par téléphone et cinquante en entretien privé. (Belga)

Nos partenaires