Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

23/04/14 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Le luxe, une machine marketing extrêmement bien rodée

Les amateurs de luxe savent que ce secteur est l'un des rares à n'avoir pas trop souffert de la crise qui dure depuis six ans, notamment grâce à l'apport d'une nouvelle clientèle très riche issue de la Chine ou des pays pétroliers du Golfe Persique.

Cependant, même au sein d'une famille, il peut y avoir une différence entre les bons et les très bons. Clairement, au vu des derniers chiffres dévoilés par le groupe Prada (propriétaire aussi des marques Church's et Miu Miu), on découvre que ce groupe coté en Bourse est aujourd'hui plus performant que des maisons aussi célèbres que Gucci, Louis Vuitton voire même Hermès.

C'est simple, en 2013, puisque les chiffres sont maintenant officiels, la marque Prada a connu une croissance de 13%, c'est moins qu'en 2012, année pour laquelle la croissance du groupe était de 23%, mais c'est nettement plus que le marché du luxe qui est en net ralentissement, et c'est nettement plus que les deux autres marques qui, elles, n'ont respectivement enregistré que des croissances de 4 ou 2% en 2013 !

Le secret de Prada, selon Le Figaro ? Avoir fait le choix du cuir, il y a dix ans. Souvenez-vous, auparavant, Prada était surtout connu pour ses sacs et ses portefeuilles en Nylon noir ornés du triangle Prada, mais cette marque milanaise a vite compris qu'il fallait passer au cuir pour monter en gamme. Aujourd'hui Prada réalise 80% de ses ventes avec des objets en cuir. Cette stratégie décidée il y a dix ans, porte ses fruits aujourd'hui puisque la marque Prada est fortement présente sur le segment de prix variant de 1500 à 2000 euros, c'est-à-dire sur le segment de maroquinerie qui progresse le plus.

Selon Le Figaro, Louis Vuitton et Gucci ont d'ailleurs également compris le message, ces deux marques sont également en train de monter en gamme en réduisant la partie de leurs ventes réalisées avec des sacs en toile.

Par ailleurs, tout en ayant moins de boutiques que ses concurrents, Prada affiche une notoriété équivalente, ce qui veut dire qu'en ouvrant 35 boutiques par an, comme elle souhaite le faire, Prada a encore de la marge devant elle. Notamment pour le segment homme, car les boutiques hommes représentent déjà 25% de son chiffre d'affaires, soit 800 millions d'euros sur un total de 3 milliards d'euros !

Quant aux magasins existants, ils ne seront pas délaissés, que du contraire, pour faire revenir plus souvent les clients dans ses boutiques, les dirigeants de Prada comptent organiser des défilés de mode et surtout multiplier les collections éphémères afin de créer du trafic. Oui, le luxe, c'est du rêve, mais c'est surtout Oui, le luxe, c'est du rêve, mais c'est surtout une machine marketing extrêmement bien rodée.

Nos partenaires