Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

31/03/10 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

La machine à cash de Zara fonctionne

Tout le monde connaît la marque Zara mais qui connaît le groupe espagnol Inditex ? Inditex est pourtant la maison-mère de Zara, une maison-mère qui gère de main de maître la marque Zara, mais également sept autres marques dont celle tout aussi connue de Massimo Dutti. Quant au fondateur de Inditex, l'espagnol Amancion Ortega, c'est tout simplement la 9ème fortune mondiale avec un patrimoine personnel de 25 milliards d'euros.

Tout le monde connaît la marque Zara mais qui connaît le groupe espagnol Inditex ? Inditex est pourtant la maison-mère de Zara, une maison-mère qui gère de main de maître la marque Zara, mais également sept autres marques dont celle tout aussi connue de Massimo Dutti. Quant au fondateur de Inditex, l'espagnol Amancion Ortega, c'est tout simplement la 9ème fortune mondiale avec un patrimoine personnel de 25 milliards d'euros.

C'est effectivement pas triste, mais cela n'empêche pas le patron de Zara d'être l'un des hommes les plus discrets au monde, la meilleure preuve, c'est que les journaux du monde entier se refilent les 2 mêmes photos de lui, pour la simple raison qu'il n'y en a pas d'autres. Le bonhomme est même plutôt secret car il refuse toute interview.

Si je vous dis tout cela, c'est parce qu'Inditex, la maison-mère de Zara vient de dévoiler des chiffres excellents pour l'année 2009, l'année de la crise. La machine à cash de Zara fonctionne visiblement à plein régime malgré la crise. Non seulement, le groupe réalise un chiffre d'affaires de 11 milliards d'euros, mais il a dégagé un bénéfice de 1,31 milliards d'euros en pleine période de crise, or, il faut bien le reconnaitre, peu d'entreprises peuvent en dire autant.

Alors, comment ont-ils fait ces espagnols de Zara, allez-vous me dire ? L'origine de la hausse du chiffre d'affaires provient du fait que le groupe a ouvert 343 nouveaux magasins en 2009, mais le fait remarquable, c'est que ses ventes à surfaces comparables sont restées stables, ce qui est formidable.

Pourquoi formidable ? Parce que le groupe espagnol réalise encore 77% de ses ventes en Europe dont un bon tiers dans son pays d'origine l'Espagne, qui comme vous le savez est l'un des pays les plus touchés par la crise. Garder ses marges intactes dans des pays matures comme les pays européens est un signe d'une très bonne gestion.

Et la preuve, c'est qu'en silence, et sans tapage médiatique, le groupe Inditex vient de décrocher la place de numéro un mondial de l'habillement devant des marques comme GAP ou H&M des chaînes qui, par ailleurs, se débrouillent aussi très bien et qui montrent que les chaînes d'habillement ont mieux résisté à la crise que d'autres acteurs économiques sans doute parce que ces chaines sont des machines de guerre impressionnantes par leur capacité d'adaptation à la crise.

Nos partenaires