L'UWE a une vision "réductrice et tronquée" du marché de l'emploi, selon le SETCa

29/08/13 à 14:08 - Mise à jour à 14:08

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le syndicat d'employés SETCa estime jeudi, au lendemain de la publication par l'Union wallonne des entreprises (UWE) de ses "Études sur la situation de l'entreprise", que l'organisation patronale wallonne a une vision "réductrice et tronquée" du marché de l'emploi, "particulièrement en stigmatisant le non-marchand".

Dans ses "Études sur la situation de l'entreprise", l'UWE soulignait notamment que la Wallonie doit créer de l'emploi, et plus spécifiquement de l'emploi marchand, si la Région veut conserver le niveau de ses services publics. L'organisation patronale jugeait également qu'une "certaine limite" en matière d'emplois non-marchands a été atteinte, le secteur quaternaire (subsidiés) ayant atteint une part parmi les plus hautes d'Europe (35% en emploi intérieur). Une situation qualifiée par l'UWE d'"intenable" à terme d'un point de vue social. Un constat qu'est loin de partager le SETCa, pour qui "opposer un secteur économique vertueux à un secteur non-marchand coûteux relève de la pure démagogie ou de la méconnaissance". "Le non-marchand apporte incontestablement des plus-values à la Région wallonne", sur le plan économique et sur le plan social, souligne dans un communiqué le syndicat socialiste. Le syndicat constate également que le secteur non-marchand séduit toujours plus les acteurs des secteurs marchands; les investissements des sociétés commerciales y progressent sans cesse, notamment dans le segment des maisons de repos. Le SETCa rappelle enfin que le non-marchand associatif ressort lui aussi du secteur privé et est soumis aux mêmes règles de prélèvement de cotisations que le secteur économique. "Par contre, les secteurs du non-marchand les plus créateurs d'emplois peuvent eux crier à la discrimination, dans la mesure où les divers dispositifs de réduction de cotisations sociales ne sont pas accessibles ou partiellement accessibles", conclut le syndicat, pour qui "plutôt que d'opposer les secteurs et stigmatiser l'emploi non-marchand, l'UWE devrait se réjouir de la contribution significative du non-marchand à l'activité économique et à la création d'emploi". (Belga)

Nos partenaires