Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

19/09/12 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

L'industrie de la Hi-Fi pieds et poings liés à Apple

Si je vous parle de l'iPhone 5 aujourd'hui, ce n'est pas pour parler de la stratégie marketing d'Apple mais pour évoquer un aspect moins connu de cette stratégie du changement perpétuel: le fait que l'arrivée d'un nouvel appareil d'Apple n'intéresse pas seulement les consommateurs ou les concurrents mais intéresse aussi l'industrie de la Hi-Fi.

L'arrivée de l'iPhone 5 a de nouveau fait l'objet d'un buzz planétaire. Il est vrai qu'Apple est devenue la firme la plus forte au monde pour faire saliver des millions de consommateurs en ne dépensant quasi pas d'argent en publicité, et cela, rien qu'en laissant filtrer au compte-goûte, telle ou telle information, et en comptant sur la presse pour relayer ces bribes d'informations afin de créer et de renforcer l'attente.

Si je vous parle de l'iPhone 5 aujourd'hui, ce n'est pas pour parler de la stratégie marketing d'Apple mais pour évoquer un aspect moins connu de cette stratégie du changement perpétuel. Cet aspect, c'est le fait que l'arrivée d'un nouvel appareil d'Apple n'intéresse pas seulement les consommateurs ou les concurrents ,mais intéresse aussi l'industrie de la Hi-Fi.

En effet, Apple a profité du lancement de son iPhone 5 pour changer la petite fiche qui se trouve en bas de son appareil et qui permet de connecter votre iPhone avec différents systèmes audio, ce que votre vendeur Hi-Fi appelle les "docking stations", ces stations d'accueil équipées d'enceintes et qui permettent de diffuser de la musique stockée dans votre iPhone. Les fabricants de ces "docking stations" vont donc être obligés d'adapter tous leurs modèles pour leur permettre d'accueillir les nouveaux produits Apple.

Attention : je n'ai pas dit que ces fabricants se plaignaient de cela. Le succès de l'iPhone a même permis l'arrivée de ce nouveau segment des "docking stations", au point que d'après le journal Les Echos, il se vend aujourd'hui plus de "docking stations" que de chaînes Hi-Fi classiques. Si j'en parle, c'est parce que ces fabricants doivent obtenir l'aval d'Apple avant de commercialiser leurs produits. Pourquoi ? Parce que Apple prend une commission sur chaque produit équipé d'un "dock" puisque sa technologie est brevetée - autrement dit, une bonne moitié du chiffre d'affaires de l'industrie des chaînes Hi-Fi dépend aujourd'hui d'Apple, c'est ce qu'on appelle être pieds et poings liés à un seul client.

Nos partenaires