Uplace : les tours posent un "sérieux problème" au trafic aérien

14/02/12 à 21:39 - Mise à jour à 21:39

Source: Trends-Tendances

Les tours de 90 mètres du projet de centre commercial Uplace, à Machelen, posent "un sérieux problème" au trafic aérien, prévient la Direction générale du transport aérien.

Uplace : les tours posent un "sérieux problème" au trafic aérien

© Capture d'écran

La Direction générale du transport aérien (DGTA) a émis une objection de taille au projet de méga-complexe commercial Uplace à Machelen : les tours de 90 mètres dont la construction est prévue posent "un sérieux problème" au trafic aérien, est-il apparu mardi en commission du Parlement flamand.

Melchior Wathelet, secrétaire d'Etat à la Mobilité, a fait part de ce problème dans un courrier adressé à Philippe Muyters, ministre flamand de l'Aménagement du territoire. Il y indique en outre que ni le gouvernement flamand ni les promoteurs d'Uplace n'ont requis l'avis de la DGTA.

Le secrétaire d'Etat juge ce manquement "intolérable" et a demandé à Philippe Muyters de lui transmettre tous les avis et enquêtes de sécurité requis. Celui-ci a contesté ces affirmations. Après l'approbation du permis de bâtir et avant l'expiration du délai de recours, la DGTA a consulté les plans et les promoteurs d'Uplace ont discuté de ceux-ci avec Brussels Airport et Belgocontrol, a-t-il affirmé.

Uplace : "Belgocontrol et Brussels Airport ont rendu un avis positif pour les tours"

Belgocontrol et The Brussels Airport Company (TBAC) ont rendu un avis positif quant aux tours de 96,4 mètres du projet de méga-complexe commercial Uplace, à Machelen, indique mercredi Uplace dans un communiqué : "La hauteur des tours a fait l'objet d'un dialogue intensif avec les autorités aéroportuaires belges !"

Une réunion a eu lieu le 23 août 2010, à laquelle participait la DGTA, ajoutent les responsables du projet. Brussels Airport a rendu le 22 février 2011 un avis positif quant à des tours d'une hauteur maximale de 94,76 mètres par rapport au niveau de la mer. Le 15 avril 2011, Belgocontrol a déclaré qu'il ne voyait "aucun inconvénient" à la demande.

Le 28 octobre 2011, le gouvernement flamand a délivré le permis de bâtir pour le projet, avec possibilité d'appel jusqu'à la fin de décembre 2011. La DG a alors étudié le permis et décidé de ne pas faire appel, "ce qui est logique, étant donné que les instances aéronautiques avaient rendu un avis écrit dont il a été tenu compte lors de la demande de permis de bâtir", ajoute Uplace.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires