Uplace approuvé : les réactions négatives fusent

31/05/12 à 12:16 - Mise à jour à 12:16

Source: Trends-Tendances

Les réactions ont fusé après l'approbation, par la ministre flamande de l'Environnement, du permis d'environnement délivré aux promoteurs du projet Uplace à Machelen. Touring prévoit déjà 4 km d'embouteillages en plus sur le ring de Bruxelles.

Uplace approuvé : les réactions négatives fusent

Uplace : les réactions négatives fusent, au sein même du gouvernement flamand et du CD&V

Les réactions ont fusé après l'approbation, par Joke Schauvliege, ministre flamande (CD&V) de l'Environnement, du permis d'environnement délivré aux promoteurs du projet de méga-centre commercial Uplace à Machelen, en lisière de Bruxelles.

Au sein même du gouvernement, la vice-présidente SP.a, Ingried Lieten, a parlé d'une décision "incompréhensible" : "Il s'agit d'une décision personnelle de la ministre Schauvliege, pas d'une décision du gouvernement. Compte tenu de tous les avis négatifs, je ne comprends pas cette décision !"

Bruno Tobback, président du SP.a, a dit craindre des procédures juridiques qui dureront des années. Il s'attendait à un autre choix de Joke Schauvliege. "Il y avait une longue liste d'avis négatifs des acteurs concernés. Au moins quelques-uns parmi eux iront en recours de la décision."

Dans les rangs du CD&V, certains n'ont pas caché leur déception, dont le bourgmestre de Vilvorde, Marc Van Asch. Sa commune devrait d'ailleurs introduire un recours au Conseil d'Etat.

Le député flamand Tom Dehaene, président du CPAS de Zemst, a quant à lui évoqué une "catastrophe pour la qualité de vie et la mobilité dans la région". Comme plusieurs associations flamandes de l'environnement, il évoque lui aussi un recours au Conseil d'Etat.

Uplace engendrera chaque jour des kilomètres de bouchons en plus, estime Touring

Les embouteillages sur le ring de Bruxelles s'allongeront quotidiennement de quelque quatre kilomètres si le projet Uplace, le grand centre commercial qui doit être bâti à Machelen, voit le jour, a prévenu mercredi l'organisation d'automobilistes Touring après l'octroi du permis d'environnement par la ministre flamande de l'Environnement.

Touring a calculé que le nombre d'heures perdues par les automobilistes annuellement sur le ring allait s'accroître de 424 en raison des embarras de circulation supplémentaires. "Nous comptons déjà 32 % de trafic lié aux loisirs sur nos routes pendant les heures de pointe. Nous devons tout faire pour réduire ce genre de déplacement !" L'association juge "utopique" que les visiteurs d'un tel centre commercial s'y rendent en utilisant les transports en commun.

Touring a enfin rappelé son soutien à l'élargissement du ring autour de Bruxelles. Un projet contesté qui figure dans les cartons du gouvernement flamand.

Uplace : la province de Brabant flamand introduira aussi un recours au Conseil d'Etat

La députation de la province du Brabant flamand a pris jeudi la décision de principe d'introduire un recours au Conseil d'Etat contre la décision prise mercredi par la ministre flamande de l'Environnement de délivrer un permis d'environnement au projet de méga-centre commercial Uplace à Machelen,

La députation provinciale avait déjà refusé en septembre de l'an dernier un permis d'environnement, mais le promoteur avait fait appel de cette décision auprès de Joke Schauvliege. "Nous restons conséquents dans notre attitude envers ce projet", a affirmé le député provincial Jean-Pol Olbrechts (CD&V), compétent pour l'environnement, à l'agence Belga.

Il a rappelé les refus de la province aux étapes précédentes de la procédure, notamment par craintes de graves problèmes de mobilité. "C'est, à cet endroit, un mauvais projet", a souligné Jean-Pol Olbrechts, reprochant à Joke Schauvliege de minimiser les conséquences sur le trafic routier dans toute la région. Et les investissements envisagés pour les transports en commun, comme de nouvelles lignes de tram, n'ont pas encore été décidés, a-t-il ajouté.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires