Un iceberg taillé pour durer

- Mis à jour le

Source: Trends

"Je ne pense pas que ce sera aussi dense, mais je voudrais vraiment qu'on ose un geste architectural de cette trempe sur le site du Grognon, à Namur", lâchait récemment le nouveau maïeur namurois, Maxime Prévot, à la vue de ce projet.

Un iceberg taillé pour durer

© Mikkel Frost

Celui-ci vient d'être primé lors du récent Mipim cannois dans la catégorie "Meilleur projet résidentiel". Nommé "Iceberg" et développé dans le port d'Aarhus, seconde ville du Danemark, ce projet durable remplace un ancien terminal pour conteneurs. A l'instar de reconversions actuellement menées à Anvers ou à Londres (Canary Wharf), les autorités danoises locales souhaitent transformer cette zone portuaire désaffectée en un nouveau quartier de ville animé, mixte et aéré. La difficulté majeure des concepteurs ? Densifier le bâti sans empiéter sur les espaces communs et sans obturer la lumière naturelle ou les angles de vue sur l'océan proche. Contrainte supplémentaire : la hauteur des immeubles était limitée. Autre exercice imposé par les autorités locales : le tiers du parc d'appartements doit être mis en location à un prix abordable, histoire de mélanger les profils sociaux des nouveaux habitants des lieux. Le projet Iceberg se joue de ces contraintes par une architecture fonctionnelle, originale, faisant la part belle aux pics et aux angles, qui lui donnent au final sa force iconique et rendent à ce front de mer industriel une identité forte.

Cette audace architecturale cosignée par les bureaux JDS (Julien De Smedt, un bureau belge), Cebra, SeArch et Louis Paillard a convaincu les quelque 20.000 professionnels de l'immobilier présents à Cannes cette année.

Philippe Coulée

Les derniers articles en un clin d'oeil



Nos partenaires