Projet Insula II : Bruxelles rachète le tout à Thomas & Piron

24/03/10 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Trends-Tendances

La Régie foncière a conclu un accord avec Thomas & Piron pour l'acquisition de 64 appartements et de 34 parkings supplémentaires dans le quartier Nord.

Projet Insula II : Bruxelles rachète le tout à Thomas & Piron

C'est en mars 2009 que Mohamed Ouriaghli, échevin (PS) bruxellois des Propriétés communales, posait la première pierre du projet Insula II, situé à l'angle de la rue Simons et de la chaussée d'Anvers. Ce projet prévoit la construction de 45 appartements et de 34 parkings, rappelle son cabinet dans un communiqué de presse.

"Le maître d'ouvrage est l'entreprise Thomas & Piron et les logements seront rétrocédés, une fois réceptionnés, à la Régie foncière de la Ville de Bruxelles dans le cadre de charges d'urbanisme en compensation de la construction de bureaux. Concomitamment, Thomas & Piron réalise le projet Insula I qui comporte 64 appartements, 52 parkings et deux commerces. Contrairement aux logements construits dans le cadre des charges d'urbanisme dévolus au locatif, ceux-ci sont destinés à l'acquisitif."

Du moins l'étaient-elles, puisque "la Ville de Bruxelles et Thomas & Piron sont arrivés à un accord pour que l'ensemble des productions (appartements et parkings, les deux commerces sont vendus à un promoteur privé) devienne la propriété de la Régie foncière". Une transaction rendue possible "grâce à un prix de vente concurrentiel", ce qui "permettra d'appliquer une mise en location à un prix modéré, le loyer escompté se montant à 95 euros par m² et par an. Le rendement ainsi obtenu de 4,3 % suffira à équilibrer l'opération."

Ces logements répondent au niveau d'exigence de la charte qualité de la Ville et atteignent un coefficient d'isolation thermique de K35. Ils se composent de : 12 studios, 43 deux chambres et 9 trois chambres.

Si la décision de Thomas & Piron "a été dictée par une stagnation du marché des ventes d'appartements" - alors que la construction était au stade du gros oeuvre du 1er étage, aucun logement n'avait été vendu - Mohamed Ouriaghli se félicite de voir ces logements gonfler les propriétés communales de la Ville : "Il s'agissait là d'une opportunité exceptionnelle qui permet d'une part d'accélérer et de renforcer le Plan 1000 Logements, d'autre part d'optimaliser la gestion rationnelle et la cohérence du site".

Coût total de l'opération : 15,1 millions d'euros, soit 10,7 millions pour les constructions et 4,4 millions pour le terrain (propriété de Fortis Real Estate). La fin des travaux est prévue dans le courant du premier trimestre de 2011.

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires