Palais de justice de Bruxelles : illégaux, les échafaudages ?

20/12/10 à 09:51 - Mise à jour à 09:51

Source: Trends-Tendances

Les échafaudages en façade du palais de justice serviraient en fait à solidifier le bâtiment. Celui-ci serait en effet composé d'une armature métallique prise par la rouille suite à des infiltrations d'eau. Problème : ils seraient également... illégaux !

Palais de justice de Bruxelles : illégaux, les échafaudages ?

© Belga

Le barreau de Bruxelles organisait, voici deux semaines, une conférence consacrée à la défense du palais de justice de la capitale. Le bâtonnier, Jean-Pierre Buyle, dont c'est l'un des chevaux de bataille, a mis sur le tapis la délicate question des échafaudages qui balafrent le mastodonte de la place Poelaert depuis des temps immémoriaux.

Jean-Pierre Buyle a déjà adressé quatre courriers à la Régie des bâtiments, le propriétaire de l'édifice, afin d'obtenir des informations sur l'utilité de ces échafaudages. Sans succès. Une partie de la réponse est finalement venue de la salle. Selon un intervenant proche du dossier, qui a planché sur le cahier des charges pour la rénovation du palais, les échafaudages placés en façade serviraient en fait à solidifier le bâtiment. Celui-ci serait en effet composé d'une armature métallique prise par la rouille suite à des infiltrations d'eau. Bref, on imagine mal qu'on puisse les enlever sans mettre à mal la stabilité de l'édifice.

Sur le même dossier, Isabelle Pauthier, directrice de l'ARAU (Atelier de Recherche et d'Action Urbaines), a quant à elle indiqué que ces échafaudages étaient... illégaux. En effet, le permis de chantier obtenu à l'époque de leur construction a certainement expiré aujourd'hui. Un permis de régularisation serait en passe d'être déposé par la Régie des bâtiments auprès des autorités régionales. A ce rythme-là, on pourrait même envisager le classement de ces échafaudages, véritable patrimoine architectural bruxellois !

Trends-Tendances

En savoir plus sur:

Nos partenaires