Que rapporte la pharmacie sur le Web?

27/11/12 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Trends-Tendances

Cela fait quelques années que le Web voit fleurir des initiatives d'e-pharmacies. La vente de la parapharmacie et des médicaments sans ordonnance a, de toute évidence, le vent en poupe. Le marché représenterait 26,5 millions d'euros en Belgique.

Que rapporte la pharmacie sur le Web?

Depuis 4 ans, Newpharma propose des produits de parapharmacie et des médicaments sans ordonnance sur son site Internet. Cette start-up, la première sur un créneau autorisé depuis peu, s'est toujours montrée discrète. C'est que l'Ordre des pharmaciens, peu ouvert à ce type d'initiatives, veille au grain et entend faire respecter les règles déontologiques de manière stricte : pas de publicité, etc. L'ensemble des pharmaciens qui ont développé un e-commerce évite donc pour la plupart de faire des vagues.

Mais à la veille de ses 4 années d'existence, le leader belge a décidé de communiquer ses chiffres. Et ils sont plutôt bons : pour 2012, Newpharma table sur un chiffre d'affaires de 8,5 millions d'euros. Soit deux fois plus qu'en 2010... La PME qui emploie 21 personnes (dont 3 pharmaciens, indispensables pour pouvoir exercer ce type d'activités) revendique pas moins de 1,3 million de médicaments expédiés depuis son existence.

La société fondée par trois entrepreneurs (aucun d'eux n'est pharmacien, mais ils en ont engagé trois) revendique 45% de parts de ce nouveau marché. D'autres acteurs se sont également engouffré sur ce créneau : Pharma express, Farmaline, Pharmasimple... Toute une série de pharmaciens a en effet vu, dans le Web, un moyen de doper leur chiffre d'affaires. Car les ventes sont internationales : Newpharma réalise 46% de son activité en dehors de notre pays (France, Pays-Bas...)
Sur base de ses propres chiffres, Newpharma estime que le marché de l'e-pharmacie représente pas moins de 26,5 millions d'euros en Belgique. Soit l'équivalent approximatif de 25 officines de taille moyenne en Belgique. Et le business serait loin d'être terminé puisque, selon les études menées par les fondateurs de Newpharma, l'e-pharmacie ne représenterait toujours que 1,7% de l'activité des pharmaciens en Belgique. Autant dire qu'il y a encore de la marge.

Christophe Charlot

En savoir plus sur:

Nos partenaires