Pourquoi Apple dévisse en Bourse

17/04/12 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

Source: Trends-Tendances

L'action Apple subit une baisse depuis cinq séances consécutives. Si cette chute peut s'interpréter comme une simple correction, d'autres facteurs peuvent avoir eu une influence sur le cours.

Pourquoi Apple dévisse en Bourse

© reuters

Depuis cinq séances consécutives, l'action Apple est en baisse. Une tendance à laquelle les marchés n'étaient plus habitués et qui a poussé le Nasdaq dans le même sens (-0,8% à la clôture lundi). Mardi dernier, l'action Apple s'achetait encore 644 dollars. Elle terminait lundi à 580,13 dollars, après une nouvelle baisse de 4,15%. Ce sont 50 milliards de capitalisation qui ont été effacés (l'équivalent de la capitalisation de HP) en quelques jours, dans un marché global pourtant orienté à la hausse.

Cette évolution tranche avec les dernières prévisions sorties la semaine dernière. Plusieurs analystes tablaient alors à plus où moins long terme sur une action capable de franchir la barre symbolique des 1000 dollars, pour une capitalisation historique de 1000 milliards de dollars. Reste à savoir si ces objectifs sont susceptibles d'être remise en cause par cette évolution, bien qu'elle demeure à ce jour conjoncturelle.

Beaucoup d'analystes ne voient en effet dans le recul de la valeur qu'une "correction" de marché, tant la hausse de la valeur de l'action fut rapide et exponentielle, principalement ces trois derniers mois. Mais au-delà, d'autres estiment que cette chute pourrait être liée à d'autres paramètres.

Résultats trimestriels attendus la semaine prochaine

Apple présentera ses résultats trimestriels la semaine prochaine. Les analystes de Wedge Partners annonçaient la semaine dernière des ventes d'iPad inférieures aux prévisions. Circulent aussi des estimations de ventes de Mac inférieures aux prévisions.

La baisse des subventions allouées par les opérateurs pour l'achat de téléphones pourrait aussi avoir eu un impact sur le cours Apple. Le grand opérateur mobile Verizon Wireless a annoncé la semaine dernière qu'il ferait payer 30 dollars supplémentaires à ses clients qui changeront de mobile.

Impossible également de ne pas revenir sur le procès antitrust initié par la justice américaine et la Commission européenne à propos des ententes sur le prix des ebooks. Une procédure qui conduira Apple devant la justice américaine pour faire entendre sa position, puisque l'entreprise a refusé de faire des propositions pour éviter les poursuites.

Malgré tout, les fondamentaux d'Apple restent bons, et aucun indice ne permet de conclure à un début de difficultés commerciales. Avant d'analyser la baisse du titre, il faudra donc attendre la réaction des marchés aux résultats du trimestre.

Ludwig Gallet, L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires