Le régime dictatorial de Mark Zuckerberg

06/05/16 à 12:36 - Mise à jour à 12:36

Qu'on aime ou non Marc Zuckerberg, les performances que vient encore d'afficher Facebook sous sa direction forcent le respect. Mais ce succès justifie-t-il l'omnipotence que s'octroie Marc Zuckerberg ?

Transformer le réseau social en un business rentable n'était pas gagné d'avance ; aujourd'hui, le jeune patron démontre qu'il a pu créer un cercle vertueux qui multiplie à la fois le nombre d'utilisateurs, l'usage des applications et les dépenses faites par les annonceurs. Toutes les licornes de la Silicon Valley ne peuvent pas en dire autant.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires