La Nasa veut envoyer un robot humanoïde sur la lune

03/11/10 à 13:53 - Mise à jour à 13:53

Source: Trends-Tendances

Le "Projet M" de la Nasa prévoit de remplacer les astronautes par des robots pour réduire le coût du programme lunaire jugé trop élevé par Barack Obama.

La Nasa veut envoyer un robot humanoïde sur la lune

© nasa

Il fallait 150 milliards de dollars à la Nasa pour envoyer des astronautes sur la Lune. Mais le président Barack Obama a jugé le projet trop cher, et le Congrès a annulé le programme.

Les ingénieurs de la Nasa du Centre spatial Johnson à Houston ont donc revu leurs ambitions à la baisse. Pour une infime partie du budget initial - soit seulement 450 millions de dollars-, ils affirment être capables d'envoyer en toute sécurité un robot humanoïde sur la lune. Et ils déclarent pouvoir mener ce projet à bien en seulement mille jours.

Troc de technologies L'idée, connue sous le nom de projet M, a été concoctée il y a un an par Stephen J. Altemus, l'ingénieur en chef de Johnson. "Nous réalisons des choses impossibles avec vraiment très peu d'argent, et, le cas échéant, sans argent du tout", a-t-il déclaré au New York Times.

Envoyer un robot sur la lune est beaucoup plus facile et moins coûteux que d'envoyer un humain. D'une part, un robot n'a pas besoin d'air ou de nourriture. Et il n'a pas besoin de revenir", explique New York Times .

Pour obtenir les pièces dont ils ont besoin, M. Altemus et M. Ondler ont eu recours au troc. Une start-up, Boston Power, spécialisée dans la conception et la production de batteries, leur a fourni un prototype de pile au lithium de pointe (d'une valeur de 300.000 dollars) en échange d'une aide technique sur les questions de gestion de la batterie. "C'était un échange facile, donc nous avons fait plusieurs affaires comme ça", a déclaré M. Ondler.

Une autre jeune pousse, Armadillo Aerospace leur a offert un prototype d'atterrisseur lunaire qu'elle avait construit lors d'une concours. En échange de quoi la Nasa lui a donné accès à sa technologie des moteurs et à ses installations d'essai ainsi qu'un million de dollars de bon argent. Mais les processus traditionnels de développement de la Nasa auraient coûté plus cher et pris plus de temps.

Le Projet M s'appuie également sur d'autres projets de la Nasa déjà en cours, notamment les moteurs de fusée qui brûlent l'oxygène liquide et le méthane (une combinaison de combustibles bon marché et non toxiques) et un système d'atterrissage automatique qui pourrait éviter les rochers, falaises et autres dangers.

Malgré tout, les capacités du robot sont encore réduites par rapport à ce qu'un être humain peut faire sur la lune. Le projet M est donc avant tout une démonstration technologique et non une mission scientifique, explique le New York Times.Une des principales tâche du robot serait ainsi de ramasser une pierre et de la laisser tomber, dans le cadre d'un programme éducatif diffusé dans les écoles. Les élèves pourraient faire la même chose et de comparer la gravité relative de la Terre.

Un robot humanoïde capable de saisir des objets existe déjà... au moins le haut du corps. Il s'agit de Robonaut 2, développé par la Nasa et General Motors. Il embarquera à bord de la navette Discovery, dont le décollage est prévu ce mercredi. Robonaut 2 deviendra ainsi le premier robot humanoïde à voyager dans l'espace.

Le projet M relance les débats sur l'avenir de la Nasa : que doit-elle privilégier quand il n'y a pas assez d'argent pour tout faire ? Quelle est la meilleure façon de stimuler les progrès dans les technologies de l'espace? Etant donnés les coûts et les dangers, est-il important d'envoyer des gens dans l'espace malgré tout? La Nasa estime avoir besoin de 16 milliards de dollars sur cinq ans.

En attendant, les travaux se poursuivent sur le projet M, qui a coûté environ 9 millions de dollars à ce jour. Armadillo construit un second prototype d'atterrisseur, mais il n'y a pas assez d'argent et certains travaux restent en suspens, comme la finition des jambes du Robonaut.

P.J.

En savoir plus sur:

Nos partenaires