Paul Vacca
Paul Vacca
Romancier, essayiste et consultant
Opinion

25/02/18 à 08:33 - Mise à jour à 08:33
Du Trends-Tendances du 22/02/18

"Fake news": l'art du flou

Le recours aux anglicismes n'est pas propre à notre époque. Au 18e siècle déjà, l'anglais était très fashionable partout en Europe. Evidemment, aujourd'hui, avec le parler start-up, on frise souvent le bullshit. Mais il n'y a pas lieu de condamner l'usage des anglicismes par principe. Question de choix et de modération.

Leur usage peut se révéler utile lorsqu'ils développent un sens qui n'existe pas dans la langue de destination. Si le mot running, par exemple, n'engendre aucune plus-value sémantique et peut aisément être traduit par " course à pied ", le mot jogging en revanche développe des nuances dont on trouve difficilement un équivalent dans la langue de Molière, sinon par une périphrase du style " activité physique pas nécessairement sportive, souvent urbaine, effectuée à vitesse moyenne. "
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires