Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

12/12/14 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

2014, année des objets connectés

Lorsque les historiens se pencheront sur l'année 2014, que retiendront-ils ? Est-ce l'accouchement pénible d'une coalition gouvernementale, d'abord nommée kamikaze et ensuite suédoise ? ou ne retiendront-ils que les grèves tournantes de cette fin d'année ? ou se focaliseront-ils sur l'Ukraine ?

2014, année des objets connectés

© istock

A mon humble avis, ni l'un ni l'autre, ce qu'ils retiendront, c'est que pendant qu'on parlait de saut d'index, de négociation avec Poutine ou de camions poids lourds qui vont bloquer les accès à Bruxelles, la révolution numérique avançait lentement mais sûrement ! L'élément qui reviendra sans doute le plus souvent à l'esprit de ces historiens, c'est que l'année 2014 aura été l'année où on a le plus parlé des objets connectés. Vous savez, ce sont tous ces objets du quotidien qui seront de plus en plus équipés de capteurs et qui pourront dialoguer entre eux via la magie du Net.

Mais les historiens les plus fins diront aussi qu'au-delà de l'aspect agréable et utile de ces nouvelles technologies, l'année 2014 sera l'année charnière qui marque le début de la fin de notre anonymat... Vous avez des doutes ? Alors posez-vous les mêmes questions que Charles-Edouard Bouée, le patron de Roland Berger, l'une des plus grandes firmes de consulting d'Europe. Dans un livre qui vient de sortir, et qui s'intitule "Confucius et les automates", il s'interroge: que se passera-t-il, par exemple, le jour où une compagnie d'assurances aura accès à des données concernant la santé ou les habitudes de vie de ses clients ? N'oubliez pas, par exemple, que les montres connectées ou les lunettes connectées que les géants du net veulent nous vendre peuvent demain transmettre des informations très privées sur les exercices physiques que l'on pratique ou non, sur leur fréquence, leur durée, leur intensité et indiquer de la sorte à l'assureur un niveau de risque et donc un niveau de prime !

Prenez également les réfrigérateurs qui sont des plus en plus connectés. La partie sympa, c'est qu'ils pourront transmettre automatiquement à un site d'e-commerce une liste de courses à réaliser si tel ou tel aliment est manquant ou vous avertir si tel ou tel aliment est périmé. Cela c'est l'aspect positif des objets connectés !

Partager

L'année 2014 sera considérée comme l'année de la prise de conscience de la perte diffuse et pernicieuse de notre anonymat.

Mais ce même frigo pourra fournir des informations importantes sur l'hygiène alimentaire, la consommation d'alcool, d'aliments chargés en graisse ou en sucre, qui sont autant de risques pour la santé et qui donc peuvent alerter un banquier ou un assureur lorsque viendra le moment de souscrire à une assurance-vie...

Vous l'avez compris, la révolution numérique est en marche et il ne faut pas s'y opposer. Cette révolution numérique va nous forcer à défendre notre vie privée !

Donc, oui, l'année 2014 ne sera pas considérée par les historiens comme l'année de l'Ukraine ou des grèves à répétition, mais sans doute comme l'année de la prise de conscience de la perte diffuse et pernicieuse de notre anonymat.

Nos partenaires