Sopura, un leader innovant!

10/11/14 à 14:56 - Mise à jour à 14:50

Source: Trends-Tendances

Sopura est spécialisée dans le nettoyage, la désinfection et le traitement de l'eau pour le secteur agro-alimentaire. Présente dans plus de 80 pays, elle vient -- grâce à ses nouveaux produits plus écologiques -- de faire son entrée sur le marché américain.

Sopura, un leader innovant!

© Belga

Entreprise familiale fondée en 1946 à Courcelles, Sopura a pour métier le nettoyage, la désinfection et le traitement de l'eau. La majorité de ses clients (80 %) se recrute dans le secteur brassicole où, au fil des années, la société hainuyère est devenue une référence mondiale.

Elle est aujourd'hui présente dans plus de 80 pays et possède, outre la Belgique, quatre sites de production à l'étranger (Espagne, Australie, Afrique du Sud et Vietnam). Elle emploie au total un peu plus de 170 personnes dont les deux tiers à Courcelles où elle réalise l'essentiel de sa production (70 %). Sa gamme de produits comprend plus de 400 références. Sopura occupe actuellement la troisième place au niveau mondial dans un marché dominé par deux multinationales américaines. Un marché où la PME s'illustre par les innovations qu'elle apporte constamment à ses clients. La dernière en date lui a ouvert les portes du marché américain que ses deux concurrents cadenassaient.

Innovation écologique

"Nous sommes en permanence à l'écoute de nos clients, explique Pierre Stachura, responsable R&D. Un problème qui se posait à eux était l'importante consommation d'eau que nécessitaient les lubrifiants utilisés dans les halls d'embouteillage pour les convoyeurs transportant les bouteilles, les canettes ou les Tetra Briks. Cette consommation d'eau était onéreuse, dangereuse (sols glissants) et peu écologique. Nous nous sommes penchés sur cette question et avons développé en collaboration avec l'Université de Mons et le soutien de la Région wallonne un concept de lubrification hybride qui se traduit par des économies d'eau allant de 70 à 80 %, limitant ainsi tant les coûts que l'impact environnemental."

Sopura a ainsi été, en 2010, la première société au monde à proposer cette solution, au nez et à la barbe de ses concurrents qui depuis ont emprunté la voie ouverte par la société belge.

La vente de ces lubrifiants a représenté un total de 250 tonnes en 2013, soit cinq fois plus qu'en 2011 (production attendue cette année de 600 tonnes). "La croissance de ces nouveaux produits est forte, souligne Monique Coppieters, CEO, mais elle ne représente encore qu'une petite partie de la totalité de notre production qui s'élevait en 2013 à 17.000 tonnes. Toutefois, ces lubrifiants nous ont ouvert les portes du marché américain dont nous étions absents. Nous sommes très bien implantés en Europe ainsi que dans de nombreux pays en Afrique, en Asie ainsi qu'en Océanie. En revanche, nous sommes encore peu présents en Chine, au Japon et en Amérique latine."

Chimie durable

Challenger face aux géants américains, Sopura joue clairement la carte de l'innovation, qui lui permet de se différencier et d'apporter en permanence de nouvelles solutions à ses clients. La R&D, qui représente 13 % des effectifs, travaille en permanence sur plusieurs projets financés par la Région wallonne ou l'Europe. "Ces projets s'inscrivent dans notre volonté de nous orienter vers une chimie plus durable, précise Pierre Stachura. Par exemple, un de ces projets consiste en l'identification de nouvelles molécules biocides naturelles et l'extraction de celles-ci au départ de biomasse." Autant de pistes de développement qui permettent à Sopura de consolider ses positions et de continuer à croître avec un chiffre d'affaires en constante augmentation et qui devrait tourner autour de 37,5 millions d'euros cette année.

G.V.D.N.

Nos partenaires