Espagne: le gouvernement craint la "contagion" après la démission de Monti

10/12/12 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Trends-Tendances

(Belga) Le ministre espagnol de l'Economie, Luis de Guindos, a déclaré lundi que "les doutes sur la stabilité politique" de l'Italie, provoqués par l'annonce de la démission imminente du président du Conseil, Mario Monti, ont un "effet de contagion immédiat" sur l'Espagne.

"Nous le voyons avec le cas de l'Italie, quand des doutes surgissent sur la stabilité politique d'un pays proche de nous, comme l'est l'Italie, cela provoque immédiatement une contagion", a déclaré Luis de Guindos lors d'un entretien sur la radio publique RNE. Après l'annonce, samedi, par Mario Monti, de son intention "irrévocable" de démissionner une fois approuvé le budget, la pression repartait autour de l'Espagne, quatrième économie de la zone euro qui bénéficie d'un plan de sauvetage européen de près de 40 milliards d'euros pour ses banques. Même si la pression est retombée depuis les sommets atteints cet été par les taux obligataires espagnols, l'Espagne reste surveillée étroitement par les marchés. Le pays devait payer 5,616% pour emprunter à dix ans, lundi matin. Et la prime de risque, soit la différence entre le taux payé par l'Espagne sur cette échéance-phare par rapport à l'Allemagne, jugée plus sûre, avait grimpé à 430 points de base (4,3 points de pourcentage) dans la matinée contre 412 vendredi. Les doutes sur l'Italie faisaient aussi chuter la Bourse de Madrid, qui perdait près de 2% à 10H11 GMT (-1,98%). (PVO)

Nos partenaires