Yahoo!, en voie de démantèlement, se recentre sur sa participation dans Alibaba

09/12/15 à 15:48 - Mise à jour à 10/12/15 à 08:55

Source: Belga

Yahoo! a ouvert la voie à son propre démantèlement en renonçant mercredi à céder sa participation de 15% dans le géant chinois du commerce en ligne Alibaba, et en envisageant de transférer dans une future entité tous ses autres actifs.

Yahoo!, en voie de démantèlement, se recentre sur sa participation dans Alibaba

Yahoo! © Reuters

"Les actifs et passifs de Yahoo! autres que la participation dans Alibaba seraient transférés à une société nouvellement constituée, dont le capital sera distribué au pro rata aux actionnaires de Yahoo!, résultant en deux sociétés cotées distinctes", indique le communiqué du groupe, ce qui rend possible une vente de cette entreprise et la fin du modèle d'activité historique de Yahoo!.

La participation de Yahoo! dans Alibaba vaut une trentaine de milliards de dollars au cours de Bourse actuel du groupe chinois.

Cette annonce vient confirmer en partie des informations de la semaine dernière du Wall Street Journal affirmant que le groupe envisageait de se retirer de son coeur de métier.

Yahoo! est de plus en plus sous pression pour tenter de relancer une croissance désespérément en panne après trois ans d'efforts de sa patronne Marissa Mayer.

Cette décision constitue un clair désaveu pour cette dernière, qui avait initié le projet de cession de la participation dans Alibaba en janvier 2015, mais représente à l'inverse une victoire pour le fonds activiste Starboard Value, favorable à une vente des activités internet de Yahoo!.

Une vente du portail internet créé en 1994, qui a vu le concurrent Google le dépasser irrémédiablement, et de ses autres activités en ligne apparaît désormais très probable.

Déjà alors que les spéculations sur un revirement du conseil d'administration de Yahoo! se sont accélérées ces derniers jours aux Etats-Unis, le PDG du géant américain des télécoms Verizon, Lowell McAdam, a évoqué d'éventuelles synergies avec un autre pionner d'internet AOL, qu'il a acquis cette année.

En savoir plus sur:

Nos partenaires