Vos tweets valent de l'or!

13/01/14 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Trends-Tendances

Le réseau social Twitter développe progressivement son "business model", essentiellement basé sur la publicité. Mais l'accès à l'énorme flux d'informations partagées par ses utilisateurs aiguise aussi l'appétit de nombreux acteurs qui entendent valoriser les 500 millions de tweets quotidiens.

Vos tweets valent de l'or!

© Reuters

Près de 6.000 messages de 140 caractères sont postés chaque seconde sur Twitter. Ce qui représente 504 millions de tweets par jour ou 184 milliards de messages par an. Autant dire que le flux d'informations partagées sur le réseau de gazouillis donne le vertige. Mais il donne aussi beaucoup d'idées business à une multitude de géants du Net, d'entrepreneurs ou d'annonceurs. "Twitter est la seule plateforme qui génère un flux aussi massif d'informations accessibles de manière ouverte, observe David Mendlewicz, fondateur de Tevizz, une start-up belge qui développe des services autour de Twitter (lire l'encadré). Sur Facebook, par exemple, la plupart des messages restent dans un cercle fermé. Du coup, Twitter représente véritablement le pouls de la société et permet de se faire, à tout moment, une opinion sur un sujet en particulier."

On ne compte plus les start-up qui proposent un monitoring des réseaux sociaux. En tête, se trouvent les agences web qui développent ce genre de services et les acteurs spécialisés dans l'"e- réputation". Mais aussi des acteurs tels qu'Auxipress, spécialisés dans la veille des médias traditionnels. La firme a récemment lancé la marque the cube qui se concentre sur l'analyse des réseaux sociaux pour un peu plus de 60 clients (annonceurs, entreprises, etc.). "Nous combinons le monitoring des médias traditionnels et des réseaux sociaux, détaille Thibaut De Norre, directeur de the cube chez Auxipress. Il s'agit évidemment d'un créneau porteur qui intéresse nombre de nos clients. D'ailleurs, cette division devient un peu le fer de lance d'Auxipress. Et son chiffre d'affaires enregistre une croissance de 15 % alors que le métier classique d'Auxipress reste stable." La simple surveillance (automatisée) des réseaux sociaux sur base de mots-clés coûte aux clients de the cube entre 200 et 500 euros par mois. Auxquels s'ajoute le prix d'une analyse réalisée par les experts de la firme sur des thématiques ou besoins précis. Là, la facture commence à 3.000 euros par analyse spécifique.

Retrouvez cette analyse complète dans le magazine Trends-Tendances de cette semaine.

Nos partenaires