"Verte" ou pas, la voiture de société a toujours la cote en Belgique

02/06/10 à 16:27 - Mise à jour à 16:27

Source: Trends-Tendances

Seule une minorité de sociétés a diminué le budget destiné aux véhicules d'entreprise, bien que les ceux-ci leur soient devenus plus coûteux, si l'on en croit le baromètre annuel du Corporate Vehicle Observatory. Autre tendance forte : de plus en plus d'entreprises ont au moins un véhicule "vert" dans leur flotte... même si cela signifie d'abord "économe en carburant".

"Verte" ou pas, la voiture de société a toujours la cote en Belgique

© Reuters

Le marché belge du véhicule d'entreprise affiche clairement un potentiel de développement positif pour les trois prochaines années, indique volet belge du Baromètre du Corporate Vehicle Observatory (CVO). La balance entre les entreprises qui pensent que, dans les trois prochaines années, leur flotte de véhicules croîtra et celles qui pensent qu'elle décroîtra, est de + 13 % chez nous (contre + 6 % en 2009) toutes catégories d'entreprises confondues. "Elle exprime dès lors un potentiel de croissance clairement positif", précise le CVO. Un potentiel plus intéressant qu'au niveau européen (+ 10 %), il faut le souligner.

Si l'on en croit les résultats du baromètre annuel du CVO, une vaste étude menée auprès des décideurs européens sur les grandes tendances et perspectives en matière de véhicules d'entreprise, "on constate, en 2010, une amélioration qui tend vers un retour à la normale en ce qui concerne les flottes".

Seule une minorité de sociétés a diminué le budget destiné aux véhicules d'entreprise

Dans de nombreuses entreprises - particulièrement celles de plus de 500 employés (46 %) - les mesures de crise ont majoritairement été prises l'an dernier, avance encore le Corporate Vehicle Observatory. Des mesures principalement destinées à limiter les dépenses : limitation du parc roulant, réduction de la consommation de carburant et de la puissance des véhicules. Les PME et les entreprises de plus de 100 employés ont également souvent opté pour un rallongement de la durée d'utilisation des véhicules.

Seule une minorité de sociétés a diminué le budget destiné aux véhicules d'entreprise, bien que les ceux-ci leur soient devenus plus coûteux.

Pour ce qui est de l'évolution des modes de financement, le leasing opérationnel est globalement en croissance par rapport aux autres formes de financement, indique le CVO : "Les entreprises de plus de 500 employés (73 %, contre 64 % en 2009), ainsi que les entreprises de 100 à 499 employés (54 %, identique à 2009) optent majoritairement pour le leasing opérationnel. Les entreprises belges de plus de 100 employés apprécient les conseils et services destinés à optimaliser leur flotte que leur société de leasing opérationnel leur offre."

Des véhicules d'entreprise de plus en plus "verts"... même si cela signifie d'abord "économes en carburant"

L'environnement profite lui aussi d'une évolution positive, puisque de plus en plus d'entreprises ont au moins un véhicule "vert" dans leur flotte. Une tendance qui devrait se poursuivre : "73 % des entreprises belges, et jusqu'à 88 % de celles de plus de 100 employés, affirment planifier des véhicules verts pour les trois prochaines années."

Attention, cependant : "Ce sont pour l'instant clairement les véhicules labellisés économes en carburant qui ont les faveurs de nos entreprises." L'avenir, néanmoins, devrait voir apparaître davantage de véhicules hybrides : "59 % des entreprises de plus de 500 travailleurs disent envisager des voitures hybrides dans les trois ans, de même que 47 % des entreprises de moins de 10 employés. Les véhicules électriques devraient également faire leur apparition, il est vrai en proportion moindre et en fonction du développement de l'autonomie et des réseaux de recharge."

Dernière "particularité belge" qui mérite sans doute d'être signalée : "Les employeurs laissent à leur personnel une liberté de choix : beaucoup d'employés peuvent choisir - même si c'est parfois dans une liste limitée - leur voiture d'entreprise, un avantage bien moins présent dans les autres pays européens."

Trends.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires