Une fondation pour sécuriser une économie qui bouge

01/05/13 à 09:02 - Mise à jour à 09:02

Source: Trends-Tendances

Sous l'égide de son président sortant, Michel De Wolf, l'Institut des réviseurs d'entreprises (IRE) souhaiter fédérer partenaires sociaux, universités et professions économiques (milieux du chiffre et du droit) au sein d'une nouvelle fondation à créer et provisoirement baptisée REP (pour Régulation, Economie, Prospérité).

Une fondation pour sécuriser une économie qui bouge

© Thinkstock

"Loin de nous l'idée d'empiéter sur les plates-bandes de la BNB, à vocation plus macroéconomique, précise Michel De Wolf. Notre objectif est d'agir au sein d'une structure se situant à l'intersection des milieux académiques (IRES, Itinera, Dulbea, etc.) et des partenaires sociaux (Conseil central de l'économie, Conseil économique et social de la Région wallonne, etc.). Que la science se laisse interpeller par les partenaires sociaux et vice versa, dans une structure où nous pouvons apporter notre éclairage et notre expérience de terrain, dans le but de sécuriser une économie qui bouge, telle pourrait être la valeur ajoutée de ce lieu de rencontre.

Un exemple ? La question de l'alignement des préavis entre employés et ouvriers. Tout le monde en parle, on avance des pistes de solution mais a-t-on un seul instant demandé l'avis des milieux du chiffre ? De notre côté, nous aurions signalé qu'il convenait d'introduire dans la réflexion la question des fonctionnaires."

Une réunion entre les différents intervenants pressentis est fixée au 28 mai prochain.

Nos partenaires