Uber "profondément déçue" de son amende de 7,3 millions de dollars

17/07/15 à 09:59 - Mise à jour à 10:00

Source: Belga

La société de transport par voitures privées Uber s'est dite "profondément déçue" jeudi de l'amende de 7,3 millions de dollars reçue en Californie pour des manquements de l'une de ses filiales.

Uber "profondément déçue" de son amende de 7,3 millions de dollars

© Reuters

La société de voitures privées controversée doit payer cette lourde amende ou faire appel d'ici trente jours et risque une suspension de son permis d'exercer en Californie, où se trouve son siège social, d'après un communiqué publié mercredi par la Commission californienne des services publics (CPUC).

Celle-ci lui reproche d'avoir manqué à ses obligations de lui communiquer des informations, notamment sur les véhicules équipés pour accueillir les passagers handicapés, sur le nombre de courses demandées qui ont été refusées, ou sur les causes de chaque incident routier impliquant un conducteur d'Uber.

D'après une porte-parole, Eva Behrend, Uber va "faire appel". Elle souligne que le groupe de transport urbain a déjà "fourni des quantités de données substantielles à la CPUC, des informations qui ont été fournies ailleurs sans susciter de récriminations".

Pour elle, "aller plus loin" dans la communication d'informations pourrait "compromettre la confidentialité des informations des passagers comme des conducteurs". Ces demandes dépassent le mandat de la CPUC et ne vont pas "améliorer la sécurité du grand public", conclut-elle.

Uber est très populaire aux Etats-Unis et ailleurs pour ses prix inférieurs à ceux des taxis professionnels et pour la facilité d'utilisation de son application pour commander une course.

L'entreprise est en revanche décriée par les taxis qui l'accusent de concurrence déloyale, tandis que de nombreuses municipalités et parfois pays lui reprochent de ne pas respecter la réglementation en vigueur pour les taxis, notamment sur la prise en charge des passagers handicapés ou sur la sécurité.

En savoir plus sur:

Nos partenaires