Toyota envisage un rappel massif de Prius sous un déluge de critiques

05/02/10 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Source: Trends-Tendances

La crise des défauts techniques s'aggrave chez le géant automobile japonais Toyota, qui envisageait vendredi un rappel de centaines de milliers de voitures hybrides Prius.

Toyota envisage un rappel massif de Prius sous un déluge de critiques

© Epa

Selon le quotidien Nikkei, le premier constructeur automobile mondial va rappeler au Japon et aux Etats-Unis quelque 270.000 exemplaires de la dernière génération de la Prius, lancée l'an dernier.

Une porte-parole de Toyota a reconnu vendredi qu'un rappel était envisagé, mais que "rien n'a encore été décidé".

Le groupe avait avoué jeudi avoir connaissance depuis l'automne 2009 d'un défaut dans le système de freinage hydraulique de la nouvelle Prius. Par temps froid, un temps de décalage peut se produire entre le moment où le conducteur appuie sur la pédale et le moment où le freinage se produit. Environ 200 plaintes ont été enregistrées jusqu'à présent au Japon et aux Etats-Unis.

Toyota a affirmé que le défaut avait été corrigé en usine en janvier. Un rappel concernerait donc les quelque 176.000 Prius vendues au Japon et les 100.000 écoulées aux Etats-Unis entre mai et décembre.

Des vérifications sont en cours "par précaution" sur la berline de luxe Lexus HS hybride, équipée de la même technologie de freinage que la Prius, même si aucune plainte n'a été reçue pour le moment.

Le problème de la Prius, la voiture hybride emblématique de Toyota, est venu s'ajouter à l'affaire des pédales d'accélération d'autres modèles qui restent bloquées en position enfoncée. Ce défaut a entraîné le rappel de plus de huit millions de véhicules dans le monde.

Toyota visé par une plainte en nom collectif aux Etats-Unis

Toyota fait l'objet d'une plainte en nom collectif aux Etats-Unis l'accusant d'avoir dissimulé "pendant plusieurs années les problèmes d'accélération involontaires" à l'origine de ses rappels de véhicules, a indiqué jeudi le cabinet Burg Simpson, à l'origine de la plainte.

"Les avocats du cabinet Burg Simpson Eldredge Hersh & Jardine ont déposé une plainte devant un tribunal fédéral du Colorado cette semaine contre Toyota, affirmant que Toyota connaissait depuis plusieurs années les problèmes d'accélération involontaires qui l'ont amené à suspendre la vente et à rappeler plusieurs de ses véhicules les plus populaires aux Etats-Unis", indique le cabinet dans un communiqué.

"La plainte, menée pour un habitant de Lakewood, demande une compensation financière pour tous les résidents du Colorado qui possèdent une des voitures concernées" par ces rappels.

"Qu'elles aient ou non fait l'expérience de problèmes d'accélération, ces personnes possèdent à présent une voiture qu'elle n'auraient pas acheté ou pas payé aussi cher si elles avaient connu ces défauts dangereux voire mortels", a affirmé Michael Burg, l'un des partenaires du cabinet.

"Toyota a été extrêmement lent à reconnaître le problème, à y répondre, et beaucoup d'experts automobiles estiment qu'ils n'ont toujours pas identifié le problème correctement", a-t-il ajouté.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires